Gesammelte schriften

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 196 - Dans l'impossibilité où se trouve l'éditeur de témoigner sa reconnaissance à la littérature contemporaine pour la bienveillance toute paternelle qu'elle lui a prodiguée, il se borne à imprimer l'engagement et la liste des hommes de lettres qui sont venus à son aide avec tant de zèle et de chaleur; il conserve cette liste chargée de leurs noms, comme on conserverait des lettres de noblesse acquises sur le champ d'honneur.
Page 219 - Puis-je reconnaître cette voix dans les accents des champions de la peur sur qui pèsent les ruines sanglantes de Varsovie? Non, le peuple n'est pas là. Jamais je ne me rapprocherai de ces hommes qui ont dérobé à leur profit la révolution de juillet , de ces écornifleurs de gloire, de courage, et de génie.
Page 214 - ... faut faire pour le Paris d'aujourd'hui ce que Mercier a fait pour le Paris de son temps, avec cette différence que . cette fois les tableaux de mœurs seront rarement écrits sur la borne.
Page 195 - LADVOCAT, libraire, un témoignage de l'intérêt qu'il leur inspire, dans les circonstances fâcheuses où il se trouve, par toutes les pertes qu'il a éprouvées depuis un an , ont résolu de venir à son secours en s'engageant à lui donner chacun au moins deux chapitres qui devront composer un ouvrage intitulé : le Diable Boiteux à Paris, ou Paris et les Mœurs comme elles sont.
Page 195 - M. Ladvocat, libraire, un témoignage de l'intérêt qu'il leur inspire, dans les circonstances fâcheuses où il se trouve, par toutes les pertes qu'il a éprouvées depuis un an, ont résolu de venir à son secours en s'engageant à lui donner chacun au moins deux chapitres qui devront composer un ouvrage intitulé le Diable Boiteux à Paris, ou Paris et les mœurs comme elles sont.
Page 182 - Rien ne prédit la gloire d'un Orphée A mon berceau, qui n'était pas de fleurs : Mais mon grand-père, accourant à mes pleurs, Me trouve un jour dans les bras d'une fée ; Et cette fée, avec de gais refrains, Calmait le cri de mes premiers chagrins. Le bon vieillard lui dit, l'âme inquiète : " A cet enfant quel destin est promis...
Page 195 - invitent tous les hommes de lettres qui n'étaient pas „présentes à leur réunion, à venir se joindre à eux „pour secourir un libraire qui a si puissamment „contribué à donner de la valeur aux productions de „l'esprit, et à consacrer l'indépendance de la profession „des hommes de lettres.
Page 219 - L'état de guerre sur» Tenant, je me ferai un devoir d'offrir mes » derniers jours à mon pays. » Malgré les génuflexions de notre diplomatie, et à cause même de ses mains mendiantes, il ne me paraît pas encore très-certain qu'on nous aumône la paix.
Page 218 - Chateaubriand, pourquoi fuir ta patrie, Fuir son amour, notre encens et nos soins? N'entends-tu pas la France qui s'écrie : Mon beau ciel pleure une étoile de moins...
Page 218 - Nous ne reculerons pas d'une semelle," m'avai-t-il dit. Eh bien, lui répondisje, le roi et vous reculerez d'une frontière.

Bibliographic information