Geschichte der französischen Litteratur seit Anfang des XVI. Jahrhunderts: 1. Bd. Das Zeitalter der Renaissance, Volume 1

Front Cover
J. G. Cotta, 1889 - French literature - 352 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 93 - Molinet n'est sans bruyt, ne sans nom non, , II a son son et comme tu vois, voix, Son doux plaid plaist...
Page 46 - Plus juste cause de douleur naistre ne peut entre les humains que si, du lieu dont par droicture esperoient grace et benevolence, ilz recepvent ennuy et dommaige. Et non sans cause (combien que sans raison) plusieurs, venuz en tel accident, ont ceste indignité moins estimé tolerable que leur vie propre, et, en cas que par force ny aultre engin...
Page 172 - Ich freue mich, wenn kluge Männer sprechen, Daß ich verstehen kann wie sie es meinen. Es sei ein Urteil über einen Mann Der alten Zeit und seiner Taten Wert; Es sei von einer Wissenschaft die Rede, Die, durch Erfahrung weiter ausgebreitet, Dem Menschen nutzt indem sie ihn erhebt, Wohin sich das Gespräch der Edlen lenkt Ich folge gern, denn mir wird leicht zu folgen. Ich...
Page 11 - Christianae religionis institutio, totam fere pietatis summam et quidquid est in doctrina salutis cognitu necessarium complectens.
Page 46 - Jaurezay *, et mille autres bons petits saints. Les uns mouroient sans parler, les autres parloient sans mourir, les uns se mouroient en parlant, les autres parloient en mourant.
Page 152 - Les forests mesme et les monts espouvante, Et ta guiterre esjouit les vergiers. Quand il te plaist tu esclaires et tonnes : Quand il te plaist doucement tu resonnes, Superbe au ciel, humble entre les bergiers...
Page 146 - Crétin, ont Paris décoré; Les deux Grebans ont le Mans honnoré; Nantes la Brette en Meschinot se baigne; De Coquillart s'esjouyt la Champaig[ne ; Quercy, Salel, de toy se vantera, Et (comme croy) de moy ne se taira.
Page 139 - Son inconstance seulement, Mais elle ne fut endormie A me le rendre chauldement; Car dès l'heure tint parlement A je ne sçay quel papelard, Et lui a dict tout bellement : « Prenez le, il a mengé le lard.
Page 20 - Souventesfois ont esté consolées; Adieu qui voir ne les peut en souffrance ; Adieu la main qui de Flandre en la France Tira jadis Jean Le Maire Belgeois, Qui l'ame avoit d'Homere le Gregeois.
Page 144 - II te convient tous les lieux aller voir Où France a mis le but de son renom. Qu'en terre soit, je te respons que non, Au moins de luy c'est la moindre partie.

Bibliographic information