Geschiedenis der loterijen in de Nederlanden; Eene bijȯrage tot de kennis van de zeden en gewoontender Nederlanders in de XVe, XVIe, en XVIIe eeuwen; Met aanteekeingen, bijlagen, loterjkaart en plaat

Front Cover
F. Muller, 1862 - Lotteries - 272 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 203 - N'a rien d'humain que l'apparence ; Et d'ailleurs il n'est pas si facile qu'on pense , D'être fort honnête homme et de jouer gros jeu. Le désir de gagner , qui nuit et jour occupe , Est un dangereux aiguillon. Souvent , quoique l'esprit, quoique le cœur soit bon , On commence par être dupe, On finit par être fripon.
Page 229 - ... joyr et user, sans leur faire, mettre ou donner, ne souffrir estre fait, mis ou donné aucun destourbier ou empeschement au contraire, car ainsi nous plaist-il. En tesmoing de ce nous avons fait mettre nostre seel à ces présentes. Donné en nostre ville de Bruxelles, le xnn...
Page 176 - ... des mathématiques, prétend, page 148, que l'usage des loteries nous est venu d'Italie. On y avance que c'est sous le doge Erizzo qu'elles ont commencées. Mais ce dog'e n'est entré en fonctions qu'en 1646. Donc notre registre de la loterie tirée à Bruges et au profit de la ville en!445, prouve l'inexactitude de l'assertion des encyclopédistes.
Page 253 - En tesmoing de ce nous auons fait mettre nostre seel a ces patentes. Donne en nostre ville de Peronne, Ie premier jour de Juing, lan de grace mil CCCC soixante et vnze. Par monsieur Ie Duc J. GROS. Buurtmeesters en buurmeesters in Gelderland.
Page 176 - Dieu a tant preservé cette ville de Gand, dont tant de maux sont advenus, et qui est de si peu d'utilité pour le pays et chose publique dudit pays où elle est assise , beaucoup moins pour le prince, et n'est pas comme Bruges, qui est un lieu de grand recueil de marchandise, et de grande assemblée de nations estranges, où par avanture se depesche plus de marchandise qu'en nulle autre ville d'Europe , et seroit dommage irreparable qu'elle fust destruite.
Page 170 - Sed ut salubrem magis quam ambitiosum principem scires, querentem de inopia et caritate vini populum severissima coercuit voce : satis provisum a genero suo Agrippa perductis pluribus aquis, ne 2 homines sitirent.
Page 248 - Philippe par la grace de dieu roy de Castille, de Leon, Darragon...
Page 248 - PHILIPPE, par la grâce de Dieu, roy de Castille, de Léon, d'Arragon, de Navarre, de Naples, de Sicille, de...
Page 225 - De la part de noz bien amez les Bourgmaistres Eschevins et Conseil de nostre ville...
Page 187 - Onderzoek naar den aard van de epidemische en contagieuse ziekten, die vroeger in Zeeland geheerscht hebben.

Bibliographic information