Grammaire comparée des langues bibliques: application des découvertes de Champollion à l'étude des langues dans lesquelles ont été écrits les livres saints, Volumes 1-2

Front Cover
J. Lecoffre et cie, 1853 - Alphabet
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 28 - Pater noster, qui es in ccelis, sanctificetur nomen tuum : adveniat regnum tuum : fiat voluntas tua sicut in ccelo, et in terra : panem nostrum quotidianum da nobis hodie; et dimitte nobis debita nostra, sicut et nos dimittimus debitoribus nostris : Et ne nos inducas in tentationem. Sed libera nos a malo. Amen.
Page 11 - ... efforts pour ramener à un seul et même type les systèmes les plus disparates, embrouillé la matière par un grand nombre de règles superflues. Ainsi les paradigmes des déclinaisons et des conjugaisons latines étaient appliqués forcément aux diverses modifications des noms et des verbes , dans des langues qui n'on.t point de cas proprement dits, et qui marquent à peine les temps.
Page 186 - Massorètes ou les copistes se sont permis de supprimer, sous prétexte que la présence des points-voyelles les rendait superflues. « A quelqu'un donc qui voudrait donner une nouvelle édition du texte biblique, je proposerais le système suivant de ponctuation et d'orthographe. « De tous les points et signes...
Page 33 - Les rochers sont couverts de caractères jusqu'à leurs sommets : les lignes sont droites, mais leurs extrémités se replient jusqu'à la jonction de la ligne supérieure, et forment une écriture à sillons. Sur le rocher droit, en venant de Tor, il ya en tout 67 lignes ; 41 sur le rocher à gauche.
Page 199 - Je leur susciterai du milieu de leurs frères un prophète 1b comme toi ; je mettrai mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui commanderai.
Page 40 - C'est ce qui explique pourquoi quelques-unes sont renversées et doivent être lues de haut en bas. Quant aux explications particulières de ces inscriptions que donne le Rév. Ch. Forster, quelques-unes reposent sur des preuves intrinsèques positives , lorsque , par exemple , les mots sont accompagnés de la figure de la chose qu'elles expriment ou qu'ils ont dans plusieurs passages une même signification. qui cadre avec le contexte. La plupart offrent au moins des probabilités , et c'est assez...
Page 41 - , et il en obtint un sens satisfaisant. Ce premier essai l'encouragea et il donne dans le volume que je signale à l'attention du monde savant les fac-similé faits avec le plus grand soin de trente-huit de ces inscriptions, leur transcription en caractères arabes, leur traduction littérale, et tout l'accessoire d'érudition nécessaire pour un sujet si neuf et si contestable. » Ces inscriptions ont trait à la révolte et au miracle de Marah et de Meribah, au passage de la mer Rouge, à la manne,...
Page 120 - Les articulations aspirées de la langue égyptienne sont rendues, dans les textes hiéroglyphiques, par les mêmes signes que les articulations simples correspondantes. Ainsi, une môme série de signes homophones exprimait les...
Page 69 - ... sumer, presque avec certitude, que la formation de l'é» criture hébraïque actuelle ne remonte pas au delà du » 4e siècle après notre ère. Une simple inspection de cet » alphabet démontre qu'il a été façonné et rendu régulier, de » sorte qu'on ya supprimé les marques caractéristiques de » plusieurs de ses lettres, pour les rendre plus carrées et plus
Page 79 - C'est à tel point même qu'un certain nombre de particules sont empruntées à la langue grecque, ainsi que nous le verrons dans la troisième partie de cet ouvrage.

Bibliographic information