Grandeur et décadence de Rome ...

Front Cover
1907
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 292 - Amours, étaient à ses côtés avec des éventails pour la rafraîchir ; ses femmes, toutes parfaitement belles, vêtues en Néréides et en Grâces, étaient les unes au gouvernail, les autres aux cordages. Les deux rives du fleuve étaient embaumées de l'odeur des parfums qu'on brûlait dans le vaisseau, et couvertes d'une foule immense qui accompagnait Cléopatre ; et l'on accourait de toute la ville pour jouir d'un spectacle si extraordinaire.
Page 292 - Cydnus2, dans un navire dont la poupe était d'or, les voiles de pourpre , les avirons d'argent, et le mouvement des rames cadencé au son des flûtes qui se mariait à celui des lyres et des chalumeaux. Elle-même , magnifiquement parée et telle qu'on peint la déesse Vénus...
Page 301 - Cléopàtre ne parut plus en public que vêtue de la robe consacrée à Isis , et donna ses audiences au peuple sous le nom de la nouvelle Isis.
Page 292 - Vénus , était couchée sous un pavillon brodé en or ; de jeunes enfants , habillés comme les peintres peignent les Amours, étaient à ses côtés avec des éventails pour la rafraîchir ; ses femmes, toutes parfaitement belles, vêtues en Néréides et en Grâces, étaient les unes au gouvernail , les autres aux cordages. Les deux rives du fleuve étaient embaumées de l'odeur des parfums qu'on brûlait dans le vaisseau, et couvertes d'une foule immense qui accompagnait Cléopâtre ; et l'on...
Page 298 - ... qu'une femme si estimable par la dignité de ses mœurs, et soutenue de toute la puissance de César, n'employât pas long-temps auprès de son mari les charmes de sa conversation et l'attrait de ses caresses sans prendre sur lui un ascendant invincible , et s'en rendre entièrement maîtresse, feignit d'avoir pour Antoine la passion la plus violente, et affecta d'atténuer son corps en prenant peu de nourriture. Toutes les fois qu'il venait chez elle, il lui trouvait le regard élonué; et quand...
Page 300 - Il les présenta tous les deux au peuple : Alexandre était vêtu d'une robe médique, et portait sur la tête la tiare et le bonnet pointu qu'on appelle cidaris , ornements des rois des...
Page 291 - O Melibœe, deus nobis hœc otia fecit : Namque erit ille mihi semper deus ; illius aram Sœpe tener nostris ab ovilibus imbuet agnus.
Page 292 - Cléopâtre ; et l'on accourait de toute la ville pour jouir d'un spectacle si extraordinaire. Le peuple qui était sur la place s'étant précipité au-devant d'elle , Antoine resta seul dans le tribunal où il donnait audience ; et le bruit courut partout que c'était Vénus qui , pour le bonheur de l'Asie , venait en masque chez Bacchus.
Page 289 - Entraîné par une femme comme s'il lui eût été collé et qu'il fût obligé de suivre tous ses mouvements, il ne vit pas plus tôt le vaisseau de Cléopâtre déployer ses voiles, qu'oubliant tout, qu'abandonnant, que trahissant ceux qui combattaient et mouraient pour lui, il monta sur une galère à cinq rangs de rames, et, sans autres compagnons de sa fuite qu'Alexandre de Syrie * et Scellius, se mit à la suite d'une femme qui se perdait et qui devait bientôt le perdre lui-mê1jje.
Page 292 - Vénus qui, pour le bonheur de l'Asie, venait en partie de plaisir chez Bacchus. «Antoine envoya sur-le-champ la prier à souper; mais sur le désir qu'elle témoigna de le recevoir chez elle, Antoine, pour lui montrer sa complaisance et son urbanité, se rendit à son invitation. Il trouva chez elle des préparatifs dont la magnificence ne peut s'exprimer; mais rien ne le surprit...

Bibliographic information