Guerres des Vendéens et des Chouans contre la République française, ou, Annales des départemens de l'Ouest pendant ces guerres ...

Front Cover
Baudouin frères, 1825 - Chouans
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 520 - Je viens de recevoir, de la commission de l'organisation et du mouvement des armées de terre , l'ordre de me rendre de suite à l'armée des Pyrénées-occidentales.
Page 43 - On emploîra tous les moyens de découvrir les rebelles ; tous seront passés au fil de la baïonnette; les villages, métairies , bois, landes, genêts, et généralement tout ce qui peut être brûlé, seront livrés aux flammes.
Page 44 - ... les villages et métairies qu'on doit incendier, les colonnes les épargneront pour ne pas différer leur marche; mais, quelque chose qui arrive, les chefs de chaque colonne ne pourront se dispenser d'être rendus le 27 janvier au dernier lieu qui leur est indiqué.
Page 56 - Tous les brigands qui seront trouvés les armes à la main, ou convaincus de les avoir prises pour se révolter contre leur patrie, seront passés au fil de la baïonnette. On en agira de même avec les filles, femmes et enfants qui seront dans ce cas. Les personnes, seulement suspectes, ne seront pas plus épargnées, mais aucune exécution ne pourra se faire sans que le général l'ait préalablement ordonnée.
Page 127 - Il est évident que nous ne pouvons terminer la guerre dans cette campagne sans de grandes batailles, car, quand par des opérations partielles nous serions venus à bout de détruire la moitié de l'armée ennemie, il lui resterait encore les moyens de nous attaquer de nouveau l'année prochaine, et de prolonger ainsi l'état violent où nous sommes.
Page 131 - J'ai fait conduire à Chollet trente-deux femmes qui étaient dans le couvent ; je les ai adressées aux administrateurs du district qui en feront ce qu'ils voudront. J'ai trouvé une vingtaine d'hommes de reste que j'ai fait fusiller avant de partir.
Page 56 - On en agira de même avec les filles, femmes et enfants qui seront dans ce cas. Les personnes seulement .suspectes ne seront pas plus épargnées, mais aucune exécution ne pourra se faire sans que le général l'ait préalablement ordonnée. « Tous les villages, métairies, bois, genêts et généralement tout ce qui peut être brûlé sera livré aux flammes.
Page 116 - La plupart ont envoyé leur âme au père « Éternel, je leur ai donné cette permission, et comme ils « n'avaient besoin que d'une obole pour le passage du Styx, « je leur ai retenu vingt-quatre mille livres que j'ai distri« buées, par ordre du citoyen Esnue-Lavallée, à la garde « nationale de Bazoche, qui a arrêté l'ex-prince de Talmont, « son cuisinier et Bougon, ainsi qu'aux soldats qui com...
Page 397 - Vous pouvez être assurés que la Vendée est un désert, et qu'elle ne contient pas douze mille personnes vivantes (i). » » Les brigands auraient bien voulu qu'on les laissât tranquilles pendant l'hiver : tous ceux que nous saisissons...
Page 308 - Charette , quand ils disent dans leur rapport, qu'il est de notoriété publique dans le pays f que si tout ce qui restait d'hommes dans les campagnes a repris les armes et se bat avec le courage du désespoir , c'est parce que l'armée du Nord et la division aux ordres du général Huchet ont mis à mort hommes , femmes , enfans et vieillards / cette exécution , du juste reproche d'être entrés dans lea vues de Charette et de Stofflet!

Bibliographic information