Guillaume de la Barre: roman d'adventure composé en 1318

Front Cover
A. Franck, 1868 - 47 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 41 - Le latinier vient prier les chrétiens de faire avancer le leur, mais Guillaume de la Barre s'indigne qu'on ordonne au maître d'aller à l'esclave, et le seigneur de Malléon consent à ce que ses dieux soient amenés jusqu'auprès du laurier où le crucifix était attaché. Guillaume de la Barre se met alors en oraison et prie Dieu de manifester sa puissance aux infidèles en anéantissant leurs idoles. Une colombe, visible pour lui seul, vient l'avertir que sa prière a été exaucée. Cependant...
Page 46 - Eras ausiretg ques feportar malautes a la Barra, e cum se fe le matrimoni del rey de la Serra. ce dessein à la reine, celle-ci était devenue amoureuse de Guillaume. Aussi ne tarda-t-elle pas à lui déclarer son amour, accompagnant ses paroles de démonstrations non équivoques. Elle éprouva un refus. Aussitôt elle déchire ses vêtements et s'enfuit en criant que Guillaume a voulu lui faire violence. Celui-ci n'attend pas qu'on le saisisse : il monte h cheval et se réfugie dans son château...
Page 37 - Que tengesso la leng' entre las dens Que qu'en dizo desplazer a las gens. Qui trop parla, vos dic per veritat, No pot esser .j. mot no li escap De fol parlar, e pus penedra se, Mays quan dit es penedre no val re. En terminant son roman, l'auteur invite ceux qui le liront ou l'entendront lire à prier Dieu pour l'âme d'un « honorable baron, » dont il fait un pompeux éloge, et à qui il dédie son œuvre. C'est le preux Sicart de...
Page 22 - Jaufré, qui date de la première moitié du xme siècle, jusqu'à Blandin de Cornouailles et à Guillaume de la Barre, postérieurs d'un siècle environ. Dans le premier de ces poèmes, l'intérêt résulte assurément pour une notable part de l'étrangeté des événements, mais cette étrangeté ne semble point absurde : on se sait en pleine féerie ; on met de côté toute préoccupation de la vraisemblance pour s'abandonner...
Page 49 - J'y veux broder une croix vermeille,» répondit l'enfant; « en la voyant, on dira : Dieu donne joie à la bro» dense ! Dieu en entendra quelque chose et me donnera la joie à de revoir mon père. » La recluse lui conseilla de placer auprès de cette croix les armes du comte Simon de Terramade, son seigneur,, qui avait fondé la maison où elles vivaient toutes deux. Le jeudi avant les Rameaux, la recluse communia en présence du comte et de la comtesse; puis elle présenta les coussins au prêtre...
Page 25 - C'est le pendant d'un .autre lieu-commun bien plus fréquent encore dans les traditions populaires, l'histoire de l'épouse calomniée. Ce dernier cas est celui de la reine Sibile, de Parise la duchesse, de Crescentia, de Geneviève de Brabant, épouses innocentes qu'un amant rendu furieux par une résistance inattendue fait persécuter misérablement. Le cas de Guillaume de la Barre, moins fréquent, n'est pas cependant sans exemple. C'est l'histoire qui forme le cadre du roman des Sept Sages et...
Page 39 - E, segon qu'el era effans, El fo de totz bos aibs complitz. Tant fo de natural razitz Que lunha re no saub mal far, 12 Qu'el fon astrucs d'armas portar E de far plasers a sas gens. En ayssi saub esser plasens E menar vida de senhor 16 Si que ab totz pres gran amor, Qu'el sieu gent cors no caub emenda.
Page 21 - ... par la main; de grandes réjouissances furent célébrées tant à la Serre qu'à la Barre, et le roi, à cette occasion, affranchit la ville de Guillaume et en confirma les coutumes. Par la suite, le roi d'Angleterre laissa en mourant à Guillaume une riche terre: le duché de Guienne dont il fut le premier duc. ' Après un règne de vingt et un ans, le duc mourut à son tour un vendredi saint. Que Jésus lui soit miséricordieux!
Page 46 - Ara fos ieu el dous repayre Lay hon mas amoretas ay (1) ! Et son père lui dit : « Fille, vous y serez bientôt et vous les tiendrez dans vos bras, vos amourettes ; j'entends le bon roi de la Serre.
Page 25 - Qu'on substitue le comte d'Angers (4) à Guillaume de la Barre, le roi de France au roi de la Serre, la bru du roi de France à la reine de la Serre, un gentilhomme irlandais au comte de Terramade; qu'on suppose un admirable talent de conteur au lieu d'une platitude qui ne se dément pas; et on aura à peu près l'histoire que raconte Arnaud Vidal. Assurément, il ya des variantes entre les deux récits, mais ces variantes sont de celles que devait amener, avec le progrès du temps, le besoin de...

Bibliographic information