Herculanum et Pompéi: recueil général des peintures, bronzes, mosaïques, etc. découverts jusqu'à ce jour, et reproduits d'après Le antichita di Ercolano, Il Museo borbonico, et tous les ouvrages analogues : augmenté de sujets inédits, gravés au trait sur cuivre par H. Roux aîné, Volume 4

Front Cover
Firmin Didot Frères, 1840 - Art, Greco-Roman
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 111 - Pectora pelle tegi, crínales solvere vittas Serta coma, manibus frondentes sumere thyrsos lusserat et saevam laesi fore numinis iram Vaticinatus erat. Parent matresque nurusque, Telasque calathosque infectaque pensa reponunt...
Page 58 - ... la désigne généralement sous le nom de Flore, et cette appellation est assez juste. La déesse, vêtue d'une draperie jaune bordée de pourpre, se détache sur un fond vert. Elle est vue de dos et découvre seulement une partie de la joue droite. Ses cheveux blonds sont retenus par un diadème. Elle va nupieds, tenant de la main droite une fleur qu'elle vient de cueillir à une tige et portant une corne d'abondance sur le bras gauche. Les Néréides et toutes les nymphes qui font partie du...
Page 120 - Prima hominis facies et pulchro pectore virgo pube tenus, postrema immani corpore pistrix delphinum caudas utero commissa luporum.
Page 71 - Sancte, veni dapibus festis; sed pone sagittas, Et procul ardentes, hinc procul, abde faces. Vos, celebrem cantate deum, pecorique vocate Voce, palam pecori : clam sibi quisque vocet; Aut etiam sibi quisque palam : nam turba jocosa Obstrepit , et Phrygio tibia curva sono.
Page 111 - Nee tecum faciès tua dormiat, innuis illo, Quod tibi prolatum est mane, supercilio (4).
Page 98 - Hoc quoque cur ita sit, diceie milla mora est. Nysiades nymphae, puerum quaerente noverca, Hanc frondem cunis apposuere novis (i); soit que quelque autre raison, plus plausible, puisse (i 1 Ovide,.
Page 64 - Nimfae : posuit arma, feriatus est amor : Jussus est inermis ire, nudus ire jussus est : Neu quid arcu, neu sagitta, neu quid igne Iaederet.

Bibliographic information