Histoire du Canada: et voyages que les Frères mineurs recollects y ont faicts pour la conversion des infidèles depuis l'an 1615

Front Cover
Librairie Tross, 1866 - Wyandot Indians - 922 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 451 - ... quelconque ny tous fes compagnons : cet homme prit le petunoir qu'il donna à ion grand Sagamo, & durant tout le temps qu'il l'eut, les Sauuages ne manquerent de rien du monde: mais que du depuis ledit Sagamo auoit perdu ce petunoir, qui eft l'occafion de la grande famine qu'ils ont quelquefois parmy eux. Voila pourquoy ils difent que Dieu n'eft pas trop bon, ayant fondé toute leur abondance fur un Calumet de terre fragile, & que les pouuant fecourir il les laiffoit fouffrir au delà de toutes...
Page 467 - Meffou allant à la chaffe, fes loups ceruiers dont || il fe feruoit au lieu de chiens, eftans entrez dans un grand lac ils y furent arreftez. Le Meffou les cherchant partout, un...
Page 470 - Pipounoukhe rauage tout, [48] eftant accompagné de vents froids, de glaces, de neiges, & des autres appanages de l'Hiuer; Ils appellent cette fucceffion de l'vn à l'autre Achitefcatoueth, c'eft à dire ils paffent mutuellement à la place l'vn de l'autre. beasts. If any one, when asleep...
Page 493 - ... & non les pauures qui n'auoient point d'efprit. Ils inferoient de là que le Roy (comme le plus grand Capitaine des François) faifoit les plus grandes chaudieres & les autres Capitaines les moindres & plus petits meubles. le les tiray de cette folle penfée lors qu'ils nous en prefenterent à raccommoder, car leur ayant dit que c'eftoit l'ouurage des pauures artifans & non du Roy ny des grands, l'admirant, ils nous dirent: les pauures ont donc...
Page 331 - Alphabeth, que nous en auons au noftre, car ils n'ont point les lettres FLV ils prononcent un R au lieu d'un L. ils prononcent un P. au lieu d'un V. & ont plufieurs autres obferuations en leur langue qui ne peuuent eftre conceues que par ceux qui ont l'ufage de ladite langue, mais elle eft telle que les enfans qui ont la langue affez...
Page 291 - Re,fa,fol,fol,rejol,fol,fa,fa, re, re, fol, fol, fa, fa. Une chanfon finie, ils font tous une grande exclamation, difans Hé, puis recommencent une autre chanfon, difans : Egrigna hau, egrigna hé, hé, hu, hu, ho, ho, ho, Egrigna, hau, hau, hau. Le chant de cette cy...
Page 292 - Les filles ainsi assemblées, on leur demande à toutes, les vnes apres les autres, celuy qu'elles veulent des ieunes hommes du bourg pour dormir auec elles la nuict prochaine : elles en nomment chacune vn, qui sont...
Page 430 - Sainft fe vouer, car d'efperer mifericorde il fcauoit bien qu'il n'eftoit point en lieu, il eut dont recours à Dieu & à la patience, & fe foubmit à fes diuines volontez, plus par force qu'autrement, car il n'eftoit guere deuot, tefmoin ce qu'il nous dit un iour, que s'eftant trouué en un autre grand peril de la mort, pour toute priere il dit fon Benedicité. Or ie ne fçay s'il le dit icy fe voyant prifonnier & dans le premier appareil de la mort, car des-ia ils l'auoient...
Page 366 - ... de ceux qui ont tout un autre foin que de leur ventre. Les climats ont neantmoins pour l'ordinaire un grand pouuoir fur nos humeurs, car autant qu'il y en a au monde, autant y voit on de fortes de mœurs, & de difparitez || d'efprits, l'air eftant diuers en chaque climats*.
Page 282 - Voite le grand tesmoignage qu'ils rendent du plaisir qu'ils prennent à vostre festin ; au reste ayans succé, rongé, brisé les os qui...

Bibliographic information