Histoire abrégée de différens cultes...

Front Cover
Guillaume, 1825 - Fetishism - 1022 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 191 - des allées séparées par des cordages tendus. » Les étrangers se promènent dans ces allées, » et choisissent les femmes qui leur plaisent le » plus. Quand une femme a pris place en ce » lieu, elle ne peut retourner chez elle que » quelque étranger ne lui ait jeté de l'argent » sur les genoux, et n'ait eu commerce avec
Page 192 - Elle suit le premier qui lui jette de l'argent, et il ne lui est pas permis de repousser personne. Enfin, quand elle s'est acquittée de ce qu'elle devait à la déesse, en s'abandonnant à un étranger, elle retourne chez elle. Après cela , quelque somme qu'on lui donne, il n'est pas possible de la séduire. Celles qui ont en partage une taille élégante et de la beauté ne font pas un long séjour dans le temple ; mais les laides y restent davantage, parce qu'elles ne peuvent satisfaire à la...
Page 54 - Grecs ; mais, au lieu de phalles, ils ont inventé des figures d'environ une coudée de haut, qu'on fait mouvoir par le moyen d'une corde. Les femmes portent dans les bourgs et les villages ces figures , dont le membre viril n'est guère moins grand que le reste du corps, et qu'elles font remuer. Un joueur de flûte marche à la tête; elles le suivent en chantant les louanges de Bacchus.
Page 191 - Toute femme née dans le pays est obligée , une fois en sa vie , de se rendre au temple de Vénus (.) , pour s'y livrer à un étranger. Plusieurs d'entre elles, dédaignant de se voir confondues avec les autres, à cause de l'orgueil que leur inspirent leurs richesses , se font porter devant le temple dans des chars couverts ". Là elles se tiennent assises , ayant derrière elles un grand nombre de domestiques qui les ont...
Page 220 - conduisaient prétendaient l'avoir vu sortir » des rangs ennemis, et le traitèrent assez du» rement, le regardant comme un espion. Me « trouvant sur son passage , j'ordonnai qu'il l I 220 DES DIVINITÉS GÉNÉRATRICES » fût conduit au quartier-général , sans qu'on )> lui fît aucun mal. Ce malheureux , rassuré » par la manière dont il me vit parler, chercha » à me prouver qu'il n'était point le partisan » des Mamlouks. ... Il vit bien que je ne pou...
Page 204 - Dans la dernière tour est une grande chapelle, dans cette chapelle un grand lit bien garni, et près de ce lit une table d'or. On n'y voit point de statues. Personne n'y passe la nuit, à moins que ce ne soit une femme du pays, dont le dieu a fait choix, comme le disent les Chaldéens, qui sont les prêtres de ce dieu. CLXXXII. Ces mêmes prêtres ajoutent que le dieu vient luimême dans la chapelle, et qu'il se repose sur le lit.
Page 369 - et quelquefois des mutilations de membre. » En outre , quelques autres personnes, prêtres » ou laïcs , vont , de grand matin , le premier » jour du mois de mai , dans les maisons de M leurs voisins. Ils en emportent quelques ef» fets, et forcent ceux à qui ils appartiennent » de payer pour les ravoir (i).
Page 278 - Lorsque je l'ai vue, la chapelle était à moitié démolie et découverte, la statue en dehors, étendue par terre et sans être brisée ; de sorte qu'elle existait en entier, et même avec des réparations modernes qui me la firent paraître encore plus scandaleuse. Les femmes stériles, ou qui craignaient de l'être, allaient à cette statue, et, après avoir gratté ou raclé ce que je n'ose nom-* mer et bu cette poudre, infusée dans un verre d'eau de la fontaine, ces femmes s'en retournaient...
Page 196 - ... il n'y aura point, dit-il, de femmes » prostituées parmi les filles d'Israël, ni de » fornicateurs parmi les garçons d'Israël; vous » n'offrirez point dans la maison du Seigneur, » votre Dieu, la récompense de la prostituée, » ni le prix du chien (i). » On voit, dans ce passage, les pratiques du culte...
Page 371 - Rivau, prenant congé de quelques dames pour se rendre a une partie de chasse, dans un lieu fort éloigué, entendit l'une d'elles dire : Nous allons dormir à notre aise , et nous passerons les Innocens sans les recevoir. Ces paroles frappèrent du Rivau. Il vole à son rendez-vous, puis fait rapidement vingt lieues de chemin pour arriver de grand matin le jour des Innocens chez la dame, la surprend au lit, et use du privilége de la fête (i).

Bibliographic information