Histoire ancienne des Egyptiens, des Cartaginois, des Assyriens, des Babyloniens, des Mèdes et des Perses, des Macédoniens, des Grecs, Volume 13

Front Cover
noms divers, 1738
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 55 - Toutes nos actions et nos pensées doivent prendre des routes si différentes, selon qu'il y aura des biens éternels à espérer ou non, qu'il est impossible de faire une démarche avec sens et jugement, qu'en la réglant par la vue de ce point qui doit être notre dernier objet.
Page 139 - ... source dans cet esprit géométrique , qui se répand plus que jamais, et qui en quelque façon se communique de proche en proche à ceux même qui ne connaissent pas la géométrie.
Page 72 - ... point du tout; car ne croyez pas que nous voyions tout ce qui habite la terre, il ya autant d'espèces d'animaux invisibles que de visibles. Nous voyons depuis l'éléphant jusqu'au ciron ; là finit notre vue : mais au ciron commence une multitude infinie d'animaux, dont il est l'éléphant, et que nos yeux ne sauraient apercevoir sans secours. On...
Page 182 - Chazelles même, les sciences qui sont de pratique sont es moins avancées. Deux ou trois grands génies suffisent pour pousser bien loin des théories en peu de temps ; mais la pratique procède avec plus de lenteur, à cause qu'elle dépend d'un trop grand nombre de mains dont la plupart même sont peu habiles.
Page 7 - Les hommes les moins exercés au raisonnement, et les plus attachés aux préjugés sensibles, peuvent d'un seul regard découvrir celui qui se peint dans tous ses ouvrages. La sagesse et la puissance qu'il a marquées dans tout ce qu'il a fait le font voir comme dans un miroir à ceux qui ne peuvent le contempler dans sa propre idée. C'est une philosophie sensible et populaire, dont tout homme sans passions et sans préjugés est capable.
Page 72 - Lunettes font un nouvel organe de la vue , que l'on n'eût pas ofé attendre des mains de l'Art. Quelle eût été la furprife des BELA PHILOSOPHIE.
Page 6 - ... c'est donc par des notions empreintes dans nos âmes, ou plutôt innées, que nous comprenons qu'il ya des dieux. Or tout jugement de la nature , quand il est universel , est nécessairement vrai.
Page 116 - Forêts, que l'on graviffe contre des Rochers efcarpés, que l'on s'expofe aux bords des précipices. Les feuls Livres qui peuvent nous inftruire à fond dans cette matière, ont été jettes au...
Page 129 - Geo^ mètre, & entreprit de travailler fur la Géométrie des Anciens, & principalement fur le Recueil de Pappus, dont il vouloit imprimer le texte Grec qui ne l'a jamais été , & corriger la traduction Latine, fort défedueufe.
Page 137 - Mais il eft vrai auflî que la plupart de celles qui ne s'y appliquent pas , conduifent ou tiennent à celles qui s'y appliquent. Savoir que dans une. .Parabole la Soutangente eft double de l'AbfcifTe correfpondante , c'eft une connoifîance fort fterile par elle-même ; mais c'eft un degré...

Bibliographic information