Histoire d'Hérodote: traduite du grec, avec des remarques historiques et critiques, un essai sur la chronologie d'Hérodote, et une table géographique, Volume 5

Front Cover
G. Debure l'aîné, 1802 - Greece
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 33 - ... ensemble trois cent soixante vaisseaux de cinquante rames et des trirèmes, et de l'autre côté trois cent quatorze. Les premiers présentaient le flanc au Pont-Euxin , et les autres du côté de l'Hellespont répondaient au courant de l'eau , afin de tenir les cordages encore plus tendus. Les vaisseaux ainsi disposés, ils jetèrent de grosses ancres , partie du côté du Pont-Euxin, pour résister aux vents qui soufflent de cette mer, partie du côté de l'occident et de la mer Egée, à cause...
Page 219 - Ariabignès (127), fils de Darius, et frère de Xerxès , Général de l'armée navale , périt à cette bataille , ainsi qu'un grand nombre de personnes de distinction , tant Perses que Mèdes, et autres Alliés. La perte des Grecs ne fut pas considérable. Comme ils...
Page 53 - Ethiopiens, vêtus de peaux de léopard et de lion, avaient des arcs de branches de palmiers de quatre coudées de long au moins, et de longues flèches de canne à l'extrémité desquelles était, au lieu de fer, une pierre pointue dont ils se servent aussi pour graver leurs cachets. Outre cela, ils portaient des javelots armés de cornes de chevreuil pointues et travaillées comme un fer de lance, des massues pleines de nœuds. Quand...
Page 32 - Égyptiens, en se servant pour le même effet de cordages d'écorce de byblos. Or, depuis Abydos jusqu'à la côte opposée, il ya un trajet de sept stades. Ces ponts achevés, il s'éleva une affreuse tempête qui rompit les cordages et brisa les vaisseaux. « A cette nouvelle, Xerxès indigné fit donner dans sa colère trois cents coups de fouet à l'Hellespont, et y fit jeter une paire de ceps. J'ai ouï dire qu'il avait aussi envoyé, avec les exécuteurs de cet ordre, des gens pour en marquer...
Page 50 - ... qu'on appelle tiares, des tuniques de diverses couleurs et garnies de manches, des cuirasses de fer travaillées en écailles de poissons, et de longs hauts-de-chausses (') qui leur couvraient les jambes. Ils portaient une espèce de bouclier qu'on appelle gerrhes (*) avec un carquois audessous^), de courts javelots, de grands arcs, des flèches de canne, et outre cela un poignard suspendu à la ceinture et portant sur la cuisse droite.
Page 285 - Minucius, convocatis militibus, " sœpe ego," inquit, " audivi, milites, eum primum esse virum, qui ipse consulat, quid in rem sit, secundum eum, qui bene monenti obediat ; qui nec ipse consulere nec 25 alteri parere sciat, eum extremi ingenii esse.
Page 104 - ... porté à la masse commune. Il ya sans doute des actions encore plus honteuses que celles des Argiens. Si je suis obligé de rapporter ce qu'on dit , je ne dois pas du moins croire tout aveuglément. Que cette protestation serve donc pour toute cette Histoire, à l'occasion de l'invitation que l'on assure avoir été faite par les Argiens aux Perses de passer en Grèce, parce qu'après avoir été vaincus par les Lacédémoniens , ils trouvaient tout autre état préférable à la situation déplorable...
Page 95 - N'attendez donc pas tranquille» ment la cavalerie et l'infanterie de l'armée )) nombreuse qui viendra vous attaquer par terre; » prenez plutôt la fuite , et lui tournez le dos : un » jour viendra que vous (ao5) lui tiendrez tête. » Pour toi , ô divine Salamine ! tu perdras les en» fans des femmes ; tu les perdras , dis-je , soit » que Gérés demeure (a) dispersée , soit qu'on la
Page 156 - Péloponnésiens combattirent autrefois dans ce lieu contre trois mil» lions d'hommes. » Cette inscription regarde tous ceux qui eurent part à l'action des Thermopyles ; mais celle-ci est pour les Spartiates en particulier : « Passant , va dire aux Lacédémoniens que nous » reposons ici pour avoir obéi à leurs lois. » En voici une pour le devin Mégistias : « C'est ici le monu» ment de l'illustre Mégistias, qui fut autrefois tué par les Mèdes après qu'ils eurent passé le Sperchius.

Bibliographic information