Histoire de Charles-Édouard, dernier prince de la maison de Stuart, precédée d'une histoire de la rivalté de l'Angleterre et de l'Écosse ...

Front Cover
Librairie d'Amyot, 1846 - England
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 211 - Voilà un fort bon homme ; il a quitté trois
Page 215 - Majesté, toujours victorieuses jusqu'à ce qu'elles aient combattu pour moi; je vous prie donc de ne plus prendre intérêt à un prince aussi malheureux, mais de me permettre de me retirer avec ma famille dans quelque coin du monde, où je ne puisse plus être un obstacle au cours ordinaire des prospérités et des conquêtes de votre Majesté.
Page 209 - La figure du roi d'Angleterre n'avait pas imposé aux courtisans : ses discours firent encore moins d'effet que sa figure. Il conta au Roi, dans la chambre du prince de Galles, où il y avait quelques...
Page 209 - Galles, où il y avait quelques courtisans, le plus gros des choses qui lui étaient arrivées, et il les conta si mal, que les courtisans ne voulurent point se souvenir qu'il...
Page 74 - ... os, et qu'après ferait mettre la chair en terre et garderait les os, et toutes les fois que les Écossais se rebelleraient contre lui, il semonderoit ses gens et porterait avec lui les os de son père. Car il tenait fermement que tant que son successeur aurait ses os , les Écossais seraient battus.
Page 209 - ... embrassade, au milieu de la salle des gardes, ils se reprirent encore d'amitié, et puis, en se tenant la main serrée, le Roi le conduisit à la Reine qui était dans son lit.
Page 211 - A la première représentation où fut le roi, il n'y mena que les principaux officiers qui le suivent quand il va à la chasse. La seconde fut consacrée aux personnes pieuses, telles que le père de La Chaise, et douze ou quinze jésuites , auxquels se joignit madame de Miramion , et beaucoup d'autres dévots et dévotes. Ensuite, cela se répandit aux courtisans.
Page 208 - Montchevreuil sont à Saint-Germain pour faire à la reine les honneurs de leur gouvernement. Le roi d'Angleterre couche aujourd'hui à Breteuil. — Le duc de Berwick, son fils, est venu devant pour apporter de ses nouvelles à la reine.
Page 208 - Roi fit arrêter le carrosse qui marchait devant celui de la Reine, où était le prince de Galles, et l'embrassa. Pendant ce temps-là la reine d'Angleterre descendit de carrosse et fit au Roi un compliment fort plein de reconnaissance pour elle et pour le Roi son mari.
Page 370 - Oh ! better Loved he canna be; Yet, when we see him wearing Our highland garb sae gracefully, Tis aye the mair endearing. Though a'that now adorns his brow Be but a simple bonnet ; Ere lang we'lle see of kingdoms three The royal crown upon it.

Bibliographic information