Histoire de Louys XII, roy de France, père du peuple, et des choses mémorables advenües de son règne depuis l'an MCCCCXCVIII jusques à l'an MDXV

Front Cover
chez Abraham Pacard, 1615 - 388 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 463 - OUÏS par la grâce de Dieu , Roy de France & de Navarre : A nos amez & féaux Confeillers les Gens tenans nos Cours de Parlement , Maîtres des Requêtes...
Page 241 - L'excellence et la félicité de la victoire qu'eut le très-chrétien roy de France Louis XII de ce nom, dit Père du peuple, contre les Vénitiens, au lieu appelle Aignadel près de la ville de Caravos en la contrée de Giradade au pays de Lombardie l'an de grâce 1509 le 4.
Page 112 - de vivre plus fomptueux que ja» mais : ce que toutefois je n'ap» prouve pas ; mais c'eft pour mon»> trer la richeffe du royaume.
Page 401 - Venitiens, sçavoir est Veronne, Vincence, Cremone, Cresme , Padoiie, Bresse, Bergame , et toutes les villes de la Giradade, et aussi les autres places que tenoient lesdits Venitiens en la terre ferme, hors mis deux ou trois. Or, pour-ce que par ledit traitté de Cambray estoit dit qu'il seroit rendu à l'Empereur ce qui estoit de l'Empire, et pareillement au Pape ce qui estoit de l'Eglise, le Roy remit entre les mains de l'Empereur Veronne, Vincence, Padoiie et les autres places; et entre les mains...
Page 283 - ... plusieurs choses concernant le profit du bien public et l'honneur de notre impériale majesté. Vous savez premièrement comment en toute la chrétienté n'a qu'un seul Empire temporel que nos prédécesseurs, princes allemands, ont longuement obtenu et possédé, lequel Empire ne fut onc vacant si longuement que de nos temps le voyez, combien que, par la voix des électeurs et vouloir du peuple, j'en aie par la grâce de Dieu obtenu la plupart du titre ; et ne reste seulement plus que de m'en...
Page 40 - ... et pour se garder d'outrage. Et mesmement n'est pas loisible indifféremment de faire la guerre aux infidèles. pour les contraindre de venir à nostre foy, ou pour avoir leur terre... » Mais il dit, dans la G rant
Page 87 - ... la fin de fes jours) ordonna que luy&fadit* te femme, euflent le gouvernement & maniement principal de la perfonne & des affaires de Charles fon fils & fuccefleur & le leur recommanda plus que à nul autre, combien que aucuns qui eftoient auprès dudit Roy Louis à fes derniers jours ayent affirmé depuis , que s'il fut échappé...
Page 111 - Louis ny auparavant , comme il peut apparoir par raifons & expériences évidentes, quoyque veuillent maintenir plufieurs gens au contraire , difans que les guerres d'Italie ont epuifé le Royaume d'argent ; & pour montrer qu'ainfy foit comme je dis , l'on void généralement...
Page 405 - ... gendarmerie, et estans en lieu où eux mesmes n'auoient moyen de combatre, furent rompus, et vne partie taillée en pieces : et mesme entre autres le seigneur de Fleuranges leur general , et le seigneur de lamets son second frere demourerent parmy les morts : dequoy messire Robert de la Marche leur pere aduerty auec cent hommes d'armes dont il auoit la charge tourna la teste droict à l'ennemy, et feit vne si furieuse charge qu'en bien combatant vint iusques aux lieux où estoient couchez ses...
Page 293 - ... d'Espaigne et porter en crouppe les dames de la Royne d'Arragon , dont elle en avoit moult grand nombre , richement acoustrées , et toutes à l'Espaignollc , combien que plusieurs d'icelles furent Françoises.

Bibliographic information