Histoire de Pascal Paoli: ou La dernière guerre de li̕ndépendance. (1755-1807)

Couverture
C. Gosselin, 1843
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 186 - C'était pour le service de la religion qu'elles avaient été données , ou du moins sous ce prétexte ; or la religion étant un service public, la loi pouvait régler le moyen d'y subvenir d'une manière toute différente. L'abbé Maury déploya ici sa faconde imperturbable; il sonna l'alarme chez les propriétaires, les menaça d'un envahissement prochain , et prétendit qu'on sacrifiait les provinces aux agioteurs de la capitale.
Page 315 - Je naquis quand la patrie périssait. Trente mille Français vomis sur nos côtes, noyant le trône de la liberté dans des flots de sang, tel fut le spectacle odieux qui vint le premier frapper mes regards.
Page 218 - France, l'avantage de cette acquisition; elle a vu qu'en temps de guerre cette île était un point essentiel pour le soutien du commerce de la France dans le Levant; elle a prévu que cette possession consolidée procurerait à Votre Majesté le moyen facile de donner la loi à toutes les côtes d'Italie ; elle a vu que les marines de France et d'Espagne pourraient former le projet de combattre la marine d'Angleterre dans l'Océan, et celui de la primer dans la Méditerranée, avec infiniment moins...
Page 49 - C'est une couronne que décerne la patrie, couronne utile à ceux qui ne sont plus ainsi qu'à ceux qui nous restent, et que l'on voudra mériter dans de semblables combats : où les plus belles récompenses sont offertes à la vertu, là se trouvent les meilleurs citoyens. Payez un tribut de larmes aux morts qui vous appartiennent, et retirez-vous (1).
Page 311 - ... leurs blessés se mêlèrent parmi les morts pour raffermir le rempart. On trouve partout de la valeur, mais on ne voit de telles actions que chez des peuples libres. Malgré tant de valeur, ils furent vaincus.
Page 205 - L'ordre social n'est qu'un moyen de développer et de maintenir, en ce monde, l'ordre moral. Il ya action et réaction de l'un sur l'autre. A mesure que l'ordre social se perfectionne, la connaissance de l'ordre moral s'élève et s'étend; du sentiment profond, éclairé, universel de l'ordre moral, résulte nécessairement l'amélioration de l'ordre politique dans les sociétés civiles.
Page 222 - L'assemblée accorda la demande , et le président répondit à ces étrangers qu'ils seraient admis , pour qu'ils pussent raconter à leurs compatriotes ce qu'ils avaient vu , et leur faire connaître les joies et les bienfaits de la liberté.
Page 219 - Majesté le moyen facile de donner la loi à toutes les côtes d'Italie ; elle a vu que les marines de France et d'Espagne pourraient former le projet de combattre la marine d'Angleterre dans l'Océan, et celui de la primer dans la Méditerranée, avec infiniment moins de dépenses qu'il n'en peut coûter à l'Angleterre pour soutenir Gibraltar et Mahon. Je crois que la Corse peut assurer à Votre Majesté et à l'Espagne cette domination dans la Méditerranée et que cette île est plus essentielle...
Page 265 - Vous avez bien raison de rappeler les paroles de Montesquieu ; < Le véritable auteur de la guerre n'est pas celui qui la déclare, mais celui qui la rend nécessaire.
Page 199 - ... éducation , souvent même avant que leur esprit ne soit formé ou qu'ils ne se soient pénétrés d'une juste idée des avantages que leur offre leur patrie; ils contractent trop fréquemment , non-seulement des habitudes de dissipation et d'extravagance ,' mais des principes opposés au gouvernement républicain et aux vrais droits de l'homme, principes qu'ils peuvent rarement ensuite oublier. C'est pourquoi mon ardent désir a toujours été de voir établir, sur une large...

Informations bibliographiques