Histoire de Suger: abbé de S. Denis, ministre d'état, et régent du royaume sous le régne de Louis le Jeune, Volume 3

Front Cover
F. Barois, 1721
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 234 - la moitié des choses que nous avons vues de nos yeux , la « réalité surpassant de bien loin les rumeurs de la renommée. « Qui ne s'étonnerait de voir un seul homme soutenir le « poids de tant et de si importantes affaires , maintenir les « églises dans la paix , réformer le clergé , défendre le * royaume de France par les armes, y faire fleurir la vertu « et régner l'autorité des lois? Qu'on juge, après cela , si « nous avons eu raison de nous mettre en mer, de braver les « fatigues...
Page 97 - Içurs péchés, de prendre les armes pour la dé-. -I'4Î' fenfe de l'églife Orientale , que leurs pères ont délivrée aux dépens de leur fang. Il accorde à ceux qui s'engageront à cette fainte entreprife , la même indulgence que donna le: pape Urbain II, à la première croifade. Il met leurs femmes...
Page 60 - FranK cois de violer un ferment , même •• inconfideré , quoique tout homme » de bon fens foit obligé de convenir » qu'il ne faut point tenir ce qu'on a » juré contre la Religion, Auffi ne » prétends-je point juftifier le Roy » en cela. Je cherche moinsàPexcuM fer , qu'a vous fléchir.»Mais , quoi ! »la paffion, la jeunefTe du Roy , fa » Dignité ,ne mériteront aucune in...
Page 84 - ... employés à des usages profanes et criminels. Si vous « continuez dans ces désordres , je vous prédis que votre pé« ché ne sera pas long-temps impuni.
Page 81 - Vous craignez lorsqu'il n'ya aucun sujet de craindre, et vous < ne craignez pas au milieu du danger. On peut vous faire le « reproche que Joab faisait au saint roi David , d'aimer ses « ennemis et de haïr ses amis. En effet , ceux qui vous excitent...
Page 80 - Vous avez vu aussi, l'année der« nière, mon application infatigable à concerter avec vos « ministres les moyens de rétablir la paix dans votre « royaume; mais je crains fort que vous ne rendiez tous « mes travaux inutiles en quittant si...
Page 188 - Tantque ce bâton eft dans la fituation où vous le voyez , les deux <a) L'auteur de la nouvelle viedefamt tiritard s'eft trempé , en difnt , p.
Page 207 - ' 10' roit positivement que la bonté , la grandeur, & les autres attributs de Dieu , ne font pas difFérens de ., Dieu même.
Page 71 - c .fafle juftice à l'égard du Comte :«« mais de quel droit , je vous prie , <« pille-t-il les terres & les biens des <
Page 38 - Icfi retenoit,difoit-elle injuftement,& qui faifoit partie'de la iucceffion de; les pères. Cette ouverture plut extrêmement à Louis :• il vit que ce Comté étoit à...

Bibliographic information