Histoire de l'école d'Alexandrie: comparée aux principales écoles contemporaines

Front Cover
Hachette, 1840 - Alexandrian school
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 221 - Les élémens les plus délicats de l'astronomie , paraissent avoir été l'objet de ses recherches : malheureusement, elles ne sont point parvenues jusqu'à nous. Le seul de ses ouvrages , qui nous reste, est son Traité des grandeurs et des distances du soleil et de la lune, dans lequel il expose la manière ingénieuse dont il essaya de déterminer le rapport de ces distances. Aristarque mesura l'angle compris entre les deux astres , au moment où il jugea l'exacte moitié du disque lunaire ,...
Page 256 - C'est elle qui est l'homme et qui est responsable de ses actes; car elle n'est nullement gouvernée par le corps, -au contraire, elle le gouverne. \ 2) Elle est libre ; car elle n'est pas dans le corps comme dans un vase ou dans une outre; elle n'y est pas contenue; les choses intellectuelles pénètrent, se répandent et se transportent partout.
Page 341 - ... musulmans eurent conquis les provinces de la Perse , et que plusieurs des livres de cette nation furent tombés en leur pouvoir, Saad, fils d'Abou-Wakkas, écrivit à Omar pour lui demander la permission de les transporter chez les- musulmans. La réponse d'Omar fut : « Jetez-les dans Ceau; car, si ce * qu'ils contiennent est capable de diriger vers '< la vérité, Dieu nous a dirigés par quelque « chose de bien supérieur à cela ; si , au con« traire, ce qu'ils renferment est propre à...
Page 340 - Quand les Musulmans eurent conquis les provinces de la Perse, et que plusieurs des livres de cette nation furent tombés en leur pouvoir, Saad, fils d'Abou-Wakkas, écrivit à Omar pour lui demander la permission de les transporter chez les Musulmans. La réponse d'Omar fut: « Jetez-les dans l'eau ; car, si ce qu'ils contiennent est « capable de diriger vers la vérité, Dieu nous a dirigés « par quelque chose de bien supérieur à cela ; si, au con« traire, ce qu'ils renferment est propre à...
Page 357 - Il ne paraît pas avoir eu ce succès, car Marcien d'Héraclée, Athénée et Harpocration sont les premiers qui le citent. Sénèque, Pline et Tacite ne paraissent pas l'avoir connu, quoiqu'il fût assurément achevé entre l'an 7 et l'an 38 de notre ère (3). Cet ouvrage, il est vrai , était écrit d'un style simple et sévère ; il ne pouvait avoir la vogue des récits merveilleux qu'on aimait en Grèce ; mais il avait cela de commun avec les compositions d'Eratosthène et d'Hipparque, qui étaient...
Page 368 - GNOTICISME, dans ses rapports avec les Écoles religieuses et philosophiques des six premiers siècles de notre ère. 2e édition. 3 v. in-8°. (Sous presse). HISTOIRE DU CHRISTIANISME ET DE LA SOCIÉTÉ CHRÉTIENNE , 4 vol.
Page 120 - ... l'histoire les remarque à peine. Archimède, qu'on pourrait considérer comme un Alexandrin (1), qui visita ses savants amis dans Alexandrie, ou fut visité par eux à Syracuse, et qui entendit notamment Conon , leur arracha aussi facilement le sceptre de la géométrie que celui de l'arithmétique. En effet, de son temps aucun enseignement ni aucun écrit du Musée ne balança le mérite de ses travaux sur la sphère et le cylindre , sur la mesure du cercle , sur les conoïdes et les sphéroïdes,...
Page 32 - ... la peste et leurs champs dévastés par la grêle. Au déclin de leur âge, ils pleurent sur leurs fils morts avant eux; et les femmes, frappées de mort aux jours de l'enfantement, ou n'accouchant que dans les horreurs de la guerre, n'élèvent jamais leurs enfants4. Heureux au contraire le mortel à qui tu souris ! ses sillons engraissés se couvrent d'épis, ses taureaux se multiplient, sa richesse augmente, et la tombe ne s'ouvre sous ses pas qu'au bout d'une longue et paisible carrière....

Bibliographic information