Histoire de l'Académie royale des sciences avec les mémoires de mathématique et physique, Volume 1

Front Cover
Charles-Estienne Hochereau, 1738
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 153 - Elle eut cet avantage., que comme elle étoit fortifiée par des principes acquis dans ce Cabinet même, elle fut indépendante non feulement...
Page 19 - ... tête. Le blanc de fes yeux étoit fort clair, ce qui n'eft pas rare; mais fon Iris étoit d'un rouge fort vif, & couleur de feu , marbrée feulement de quelques traits...
Page 115 - Étoiles que leur fituation nous avoit empêché d'appercevoir , paroîrront lorfqu'elles prendront une fituation nouvelle ; & ces alternatives ne dépendront que du changement de fituation de ces aftres par rapport à nous. Il ne faut plus qu'expliquer comment il peut arriver du changement dans la fituation de ces Étoiles applaties. Tous les Philofophes d'aujourd'hui regardent chaque Étoile fixe comme un Soleil à peu près femblable au nôtre , qui a vraifemblablement fes...
Page 114 - On obferve aufli clans quelques conftellations , des Étoiles dont la lumiere paroît croître & diminuer alternativement ; il s'en trouve une dans le col de la baleine , qui femble avoir des périodes réglées d'augmentation...
Page 19 - Soleil vif & violent 3 hors de-là ils les ouvrait, & voyoit dans un lieu peu éclairé. Lorfqu'il vouloit fixer la vue fur quelque objet, fon Iris & fa Prunelle prenoient un mouvement extrêmement rapide, comme d'un tournoyement autour de leur centre , & il fembloit que l'Enfant fe fût mis tout d'un coup à chercher quelque chofe des yeux avec beaucoup d'inquiétude.
Page 14 - Acides qui fè tirent des Sels concrets, & qui apparemment participent à leur vertu de produire du froid» Elles font plus qu'y participer, elles l'ont à un plus haut degré. De...
Page 200 - Il résulte de tout ce que nous venons de dire , qu'il ne peut y avoir invention dans l'art , que du point de vue à priori.
Page 137 - Lorfque les particules groffieres font en repos les unes auprès des autres , & fe touchent immédiatement , elles font comprimées en tout fens par les forces centrifuges des petits tourbillons qui les environnent ; de?là la dureté.
Page 240 - Vin pour la production du froid, je lui ai fait prendre à lui-même jo degrés de froid, en environnant la bouteille, dans laquelle il étoit , de glace refroidie à ce point. Je l'ai verfé fur de la glace refroidie au même degré ; la liqueur du...
Page 248 - Auteur ajoute à propos de cela , que les grands animaux ont dans leurs corps une chaleur, & un principe de chaleur qui ne Je trouve pas dans ceux des Infectes.

Bibliographic information