Histoire de l'empire de Russie, tr. par mm. St.-Thomas et Jauffret

Front Cover
1819
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 206 - Ne faites mettre à mort ni innocent ni coupable, car rien n'est plus sacré que la vie et l'âme d'un chrétien.... Aimez vos femmes, mais ne leur laissez aucun pouvoir sur vous. Lorsque vous aurez appris quelque chose d'utile, tâchez de le conserver dans votre mémoire et cherchez sans cesse à vous instruire. Sans être sorti de son palais, mon père parlait cinq langues, chose que les étrangers admirent en nous....
Page 100 - Ysiaslaf sa .légitime autorité, et de leur annoncer qu'en cas de refus, malgré la grande distance qui les séparait, l'intrépide armée de Henri irait dompter les usurpateurs. Le trône de Kief était alors occupé par Sviatoslat' qui, sans doute, avait donné à Vsevolod quelques villes de la Russie méridionale.
Page 153 - Où suis- je, demande-t-il?» 11 boit un verre d'eau fraîche ; il touche ses vêtemens , et dit : « Pourquoi m'avez-vous ôté ma M chemise ensanglantée ? c'est dans cet état que » je voulais paraître aux yeux du juge suprême.» David attendait Vassilko à Vladimir , sa capitale, où il le fit jeter dans une prison , dont il confia la garde à deux officiers et à trente soldats. A la nouvelle de ce forfait , Monomaque glacé Douleur ... \ ° . de Monoa horreur ne put retemr ses larmes.
Page 108 - ... de ses frères, Sviatoslaf et Vsevolod , ainsi que des seigneurs de sa cour, les plus connus par leur sagesse , et abolit entièrement la peine de mort, qu'il remplaça par des peines pécuniaires pour toutes sortes de crimes. On ne peut pas décider si cette mesure lui fut dictée, comme à Vladimir, par une excessive humanité ; s'il la considéra comme un moyen d'épargner des hommes qui pouvaient devenir utiles à la patrie, ou si l'envie d'enrichir, par des amendes , le trésor de l'État...
Page 203 - ... vous de dire : déjà l'esprit du vieillard a pcr» du sa vigueur ! » La base principale de toutes les vertus est » la crainte de Dieu et l'amour de l'humanité. » Dieu est grand , ses œuvres sont admirables...
Page 203 - N'enfouissez pas vos richesses dans le » sein de la terre , cela est contraire aux pré
Page 208 - Quelquefois, au milieu des plus « épaisses forêts, j'attrapais moi-même des « chevaux sauvages et je les attachais « ensemble de mes propres mains. Que de « fois je fus renversé par les buffles, frappé « du bois des cerfs, foulé aux pieds...
Page 208 - n'ai-je pas faites dans ma jeunesse, où, sans son» ger aux dangers auxquels je m'exposais, je me » brisais la tète, je me blessais aux pieds et aux » mains ! mais le seigneur veillait sur moi. Et » vous , mes enfans , ne redoutez ni la mort , » ni les bêtes sauvages; conduisez-vous en braves ,> dans toutes les occasions, et songez que, lorsque » la Providence a fixé le terme de nos jours, rien H ne peut nous soustraire à ses décrets : la pro...
Page 79 - Elle règle que, dans tous les procès, le demandeur doit comparaître avec l'accusé devant douze citoyens jurés assermentés , qui, selon leur âme et conscience, doivent examiner et apprécier la cause, laissant d'ailleurs aux juges le droit de déterminer la peine et de la faire appliquer.
Page 226 - Cependant le désordre régnait à Novgorod : le peuple , enclin à la sédition , choisissait, déposait ses magistrats, et venait de pousser l'audace jusqu'à en précipiter un du haut d'un pont qui servait aux Novgorodîens.

Bibliographic information