Histoire de la monarchie en Europe: depuis son origine jusqu'à nos jours

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 373 - État , puisque la proposition contraire est une vérité du droit des gens , que la flatterie a quelquefois attaquée , mais que les bons princes ont toujours défendue comme : une divinité tutélaire de leurs Etats.
Page 520 - Puisse , messieurs , un heureux accord régner dans cette assemblée , et cette époque devenir à jamais mémorable ,' pour le bonheur et la prospérité du royaume; c'est le souhait de mon cœur, c'est le plus ardent de mes vœux, c'est enfin le prix que* j'attends' de la droiture de mes intentions et de mon amour pour mes peuples.
Page 187 - Je ne vous ai point ici appelés , comme faisaient mes prédécesseurs , pour vous obliger d'approuver aveuglément mes volontés ; je vous ai fait assembler pour recevoir vos conseils, pour les croire , pour les suivre ; en un mot , pour me mettre en tutelle entre vos mains : c'est une envie qui ne prend guère aux rois , aux barbes grises et aux victorieux...
Page 338 - On sait les malheurs qu'ont produits vos assemblées; j'ordonne qu'on cesse celles qui sont commencées sur mes édits. Monsieur le premier président, je vous défends de souffrir des assemblées, et à pas un de vous de les demander*.
Page 187 - ... je l'ai tirée de la servitude et de la ruine. Je désire maintenant la remettre en sa première force et en son ancienne splendeur. Participez, mes sujets, à cette seconde gloire, comme vous avez participé à la première.
Page 527 - Sire , j'apporte à votre majesté les clefs de sa bonne ville de Paris ; ce sont les mêmes qui ont été présentées à Henri IV. Il avait reconquis son peuple : ici c'est le peuple qui a reconquis son roi.
Page 329 - Il ya plus de douze cents ans que la France a des rois ; mais ces rois n'ont pas toujours été absolus au point qu'ils le sont. Leur autorité n'a jamais été réglée, comme celle des rois d'Angleterre et d'Aragon, par des lois écrites.
Page 329 - Mais il faut avouer que cette illusion fut extraordinaire, et qu'elle passa jusqu'à un grand excès. Le dernier point de l'illusion en matière d'État est une espèce de léthargie qui n'arrive jamais qu'après de grands symptômes. Le renversement des anciennes lois, l'anéantissement de ce milieu qu'elles ont posé entre les rois et les peuples , l'établissement...
Page 545 - Louis dénonçait le peuple français comme rebelle; il a appelé, pour le châtier, les armes des tyrans, ses confrères ; la victoire et le peuple ont décidé que lui seul était rebelle : Louis ne peut donc être jugé ; il est déjà jugé.
Page 305 - ... de sa composition, de ses principes, de ses desseins , devaient infailliblement éclater. Chaque jour il était forcé de marcher dans des voies opposées , de tenter des efforts contraires. Ce qu'il sollicitait dans l'Église, il le repoussait dans l'État; il fallait que, changeant sans cesse de position et de langage , il invoquât tour à tour les principes et les passions démocratiques contre les évoques , les maximes et les influences monarchiques ou aristocratiques contre les républicains...

Bibliographic information