Histoire de la révolution helvétique, de 1797 à 1803

Front Cover
Nepveu, 1823 - Switzerland - 539 pages
0 Reviews
Analyse: "Je dois néanmoins avertir, [...], qu'une idée domine fortement tout cet ouvrage : c'est la haine des révolutions" (préface de l'auteur).
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 287 - ... autrefois l'envie des français, n'est pas celle qu'il leur faut; c'est la constitution qu'on leur présente, ou la mort; ils ne veulent pas de cette constitution qu'ils trouvent moins démocratique que la leur ; on les tue ; car il est clair qu'il n'ya que l'intrigue et le fanatisme qui puissent les détourner dé recevoir ce gage de leur nouvelle félicité.
Page 527 - L'histoire, tout en reprochant à cet acte 'le vice de son origine et les vues secrètes de son auteur, ne doit pas dissimuler ce qu'il y eut d'utile et de généreux dans cette concession d'un maître; et la Suisse, alors parvenue au dernier degré de l'anarchie et de la misère , ne saurait oublier qu'elle lui dut la fin de ses longs malheurs.
Page 461 - ... les flots de nouvelle neige dans ces déserts aériens, efface toutes les traces et qu'il faut chercher des points indicateurs dans ce chaos de masses uniformes où la nature presque inanimée n'offre plus de végétation. C'est là que gravissant péniblement, n'osant prendre le temps de respirer, parce que la colonne eût été arrêtée, près de succomber sous le poids de leur bagage et de leurs armes, les soldats s'excitaient les uns les autres par des chants guerriers et faisaient battre...
Page 65 - Fribourg, que les membres de ces gouvernements répondront personnellement de la sûreté individuelle et des propriétés des habitants du pays de Vaud qui se seraient adressés ou pourraient s'adresser encore à la République française pour réclamer, en exécution des anciens traités, sa médiation à l'effet d'être maintenus ou réintégrés dans leurs droits.
Page 287 - Les tuer est le plus sur moyen, pour qu'ils cessent de croire aux intrigaos et aux prêtres. Cependant, cette poignée d'hommes simples qui, depuis trois cents ans, ignore les combats, ose résister; leur sang républicain est mêlé à celui des républicains français, non pour défendre en commun les droits sacrés des peuples, mais pour s'égorger les uns les autres. 0 guerre impie ! dans laquelle il semble que le directoire ait eu pour objet de savoir combien il pouvait immoler, à son caprice,...
Page 308 - La vigueur qu'il mit dans l'exécution de son plan répondit à la justesse de ses vues; il montra la résolution d'un homme sûr de son fait et marchant avec confiance au but qu'il se propose.
Page 299 - J'ai l'honneur de vous remettre le traité signé à Campo-Formio, et ratifié par sa majesté l'empereur. «La paix assure la liberté, la prospérité et la gloire de la république. «Lorsque le bonheur du peuple franÇais sera assis sur de meilleures lois organiques, l'Europe entière deviendra libre.
Page 115 - Directoire français; ces braves gens dispersés et sans autres armes que des faux et des bâtons, venaient se placer à la bouche des canons et se faisaient écraser par la mitraille. Lors même que par humanité, les soldats français voulaient les épargner et leur criaient de se rendre, ils se jetaient sur les canons pour empêcher qu'on les avancât sur leur patrie.
Page 453 - Moreau , maître de la basse Souabe et de tout le pays compris entre la Suisse, le Tyrol , le cours du Danube et celui de...
Page 199 - Et s'empêcher de donner le conseil iccepter cette capitulation. 11 fut un des quatre commissaires qui , dans la soirée du 4 , portèrent au général français la détermination du peuple de Schwitz . de se soumettre à la nouvelle constitution helvétique, sous la condition que le libre exercice de son culte, la sûreté des personnes , la conservation des armes et des propriétés lui seraient garantis par la nation française. Schauenbourg retira , aussitôt après , ses troupes des frontières...

Bibliographic information