Histoire des deux restaurations, jusqu'à l'avènement de Louis Philippe

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 128 - C'est ainsi que nous sommes devenus un peuple d'administrés sous la main de fonctionnaires irresponsables , centralisés eux-mêmes dans le pouvoir dont ils sont les ministres.
Page 244 - Je veux la religion comme vous; je hais comme vous la congrégation et ces associations d'hypocrites qui transforment mes domestiques en espions, et qui ne cherchent à l'autel que le pouvoir. Mais je pense que le clergé, débarrassé de ces plantes parasites, peut très bien entrer dans un régime constitutionnel, et devenir même le soutien de nos institutions nouvelles.
Page 224 - État indépendant, à moins que ces affaires n'affectent le» intérêts essentiels des sujets de Sa Majesté, est incompatible avec les principes d'après lesquels Sa Majesté a invariablement agi dans toutes les questions relatives aux affaires intérieures des autres pays. Ainsi...
Page 331 - Brav' soldats, v'ià l'ord' du jour : Point d" victoire Où n'ya point d' gloire. Brav' soldats v'ià l'ord' du jour Gard' à vous ! demi-tour ! — Notre ancien, qu' pensez-vous d
Page 134 - Frunce, sera puni d'un emprisonnement de quinze jours a deux ans et d'une amende de cent francs à quatre mille francs.
Page 129 - Il est vrai que, dès longtemps, l'industrie et la propriété ne cessant de féconder, d'accroître et d'élever les classes moyennes, elles se sont si fort approchées des classes supérieures que, pour apercevoir encore celles-ci au-dessus de leurs têtes, il leur faudrait beaucoup descendre. La richesse a amené le loisir; le loisir a donné les lumières; l'indépendance a fait naître le patriotisme.
Page 281 - ... et que l'on n'a encore fait couler que ses larmes; Ferdinand n'est encore que prisonnier dans son palais, comme Louis XVI l'était dans le. sien avant d'aller au Temple et de là à l'échafaud. Je ne veux point calomnier les Espagnols, mais je ne veux point les estimer plus que mes compatriotes.
Page 423 - ... que la nation espagnole soit gouvernée par une autorité militaire étrangère. Un attentat que n'osa pas commettre le tyran du monde doit être réprimé à l'instant.
Page 238 - ... qu'y faire? Prendre tout cela en patience et en pitié. Cependant mes actions vont hausser après le départ de M. de Montmorency. J'aperçois déjà les symptômes d'une faveur à venir. Je réussirai surtout si vous m'écrivez et si...

Bibliographic information