Histoire des duchés de Lorraine et de Bar, et des trois évêchés (Meurthe, Meuse, Moselle, Vosges)

Couverture
Vidart et Jullien, 1833 - 404 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 264 - Pucelle m'amie , vous soyez la trèsbien revenue, au nom de Dieu qui sait le secret qui est entre vous et moi ». A ces mots, elle perdit la tête, se jeta à genoux et cria t merci
Page 23 - ... du siècle. Mais Jésus est le chef des prêtres, et la puissance sacerdotale est son ouvrage. Les ducs, les rois, tirent leur origine de quelques Barbares, que l'orgueil* les rapines, la perfidie, l'homicide, que tous les vices...
Page 53 - ... sentait plus qu'un amas de ruines, puis il le réunit à sa crosse1. En 1154, l'évéque Etienne se ligua avec le duc Mathieu contre le comte Folmar de Saarwerden (de Salverna) ; les alliés marchèrent contre le château de Saarwerden, situé dans le Westrich, sur la Sarre, et en firent le siège. Après s'en être rendus maîtres, ils en rasèrent les fortifications et firent conduire le comte Folmar dans la forteresse de Lutzelbourg, où il fut retenu prisonnier. Son fils Louis, outré de...
Page 150 - ... monde, que celui qui découvrit le Potosi. « 1296. — Sous le règne de Ferri, le corps de l'ancienne chevalerie lorraine paraît clairement distingué du reste de la noblesse; il juge souverainement dans les assises ; il juge le duc même, comme on le voit par une déclaration entre Ferri et un Lénoncourt , qui promet de ne point gager le duc devant les assises , à moins que lui ou ses officiers ne lui refusent justice. Ce n'est point le premier monument du droit de l'ancienne chevalerie:...
Page 129 - Sermonem habuit de execrabilibus communiis illis, in quibus contra jus et fas violenter servi à dominorum jure se substrahunt.
Page 230 - Le jour de ses obsèques , d'après ses vœux testamentaires, expriniés en 1077 , on donna trois chevaux à l'église précitée , l'un en harnais de guerre, l'autre en harnais de joute , et le troisième en parement de tournois , en signe que tout doit retourner à Dieu. 1 384 — IjGS dernières années du règne de Jean I
Page 207 - Il voulut qu'à ses obsèques on conduisît en offrande à l'église trois Chevaux, l'un en harnais de guerre, l'autre en harnais de joute , et le troi.sième en parement de tournoi, en signe que tout doit retourner à Dieu.
Page 345 - Monsieur, répliqua le sire de » Bièvres , j'espère que vous ne me saurez pas mauvais gré de » cette guerre ; j'aurais fort souhaité que monsieur de Bourgogne •• ne l'eût jamais commencée , et je crains beaucoup qu'à la lin lui >. et moi nous y demeurions.
Page 17 - Le comté de Vaudémont, est province souveraine, à part , distincte et séparée des duchés de Lorraine et Barrais.
Page iii - César paraît, et des peuplades inconnues jusqu'alors s'élèvent pour résister à l'aigle romaine on la suivre dans son vol. Ainsi nous voyons les Médiomatriciens , ayant Metz (Divodurum) pour capitale , habiter la partie moyenne du cours de la Moselle, la moitié de celui de la Sarre, depuis ses sources , et la moitié de celui de la Seille depuis son embouchure; à l'occident des Médiomatriciens, les...

Informations bibliographiques