Histoire des guerres d'Italia, tr. [by - Favre, revised by - Georgeon].

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 467 - Lucque* la moitié de cette dernière fomme : & pour n'être pas furpris, on convint que chacun payeroit actuellement une certaine fomme , qui montoit à peu près à la contribution d'un mois > que ces fonds feroient mis en dépôt , & qu'on n'y toucheroit pas à moins qu'on ne vît faire des préparatifs contre l'Italie.
Page 470 - ... le Pape, il promit de ne lui » faire aucune propofition de ligue ni de » guerre ; de ne parler en aucune façon de » l'affaire du Roi d'Angleterre , & de ne lui » demander la Pourpre en faveur de per
Page 70 - Naples, fuppofé même qu'il n'y poffédât qu'une feule tour j qu'en tenant ferme en Lombardie , ils feroient peut-être affez heureux pour triompher dans le Milanès & à Naples ; au lieu qu'en quittant cette Province , la perte de ce Duché n'étoit pas douteufe, tandis que le falut de ce Royaume feroit fort incertain.
Page 39 - ... & qu'enfin il ne vouloit pas à la fin de fa carriere adopter de nouveaux principes , &: négliger une méthode à laquelle il devo.it fa gloire & fa fortune. Bonnivet profita de la tranquillité dont on le laifla jouir , pour fe fortifier à Biar grafla , place à quatorze milles de Milan.
Page 147 - Papes ; car telle eft aujourd'hui la corruption de nos mœurs , qu'il furïït de n'être pas plus méchant que le commun des hommes , pour être regardé comme un bon Pape. Léon paflbit pour être bienfaifant & très-éloigné de nuire à perfonne.
Page 89 - Le nombre des prisonniers étoit si considérable que l'ennemi ne put les garder tous. On compta parmi les morts vingt des plus grands seigneurs du royaume , et entr'autres Bonnivet , Chabanes , La Trimouille , Bussy iïAmboise , Clermont Tonnerre , etc.
Page 143 - Depuis la bataille de Ravenne , où il fut fait prifonnier , il s'étoit trouvé à toutes les guerres que les...
Page 424 - Cambrai étoit le purgatoire des Vénitiens , où les empereurs & les rois de France leur faifoient expier les fautes qu'ils avoient faites en s'alliant avec eux.
Page 68 - Roi, le projet de la conquête de Naples en augmenteroit encore le nombre ; qu'infailliblement les Vénitiens prendroient le parti de l'Empereur, & lui fourniroient plus de troupes qu'ils n'y étoient...
Page 57 - D'ailleurs l'armée navale de l'Empereur , fur laquelle il comptoit beaucoup, fe trouva fort inférieure à la flotte de France , qui , fortant du port de Marfeille, s'étoit rendue à Ville-Franche. Le vice- Amiral la Fayette, & André Doria, qui la commandoient...

Bibliographic information