Histoire des ouvrages des scavans, Volume 1

Front Cover
chez Reinier Leers, 1687
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 275 - Eccttjiaftiques , contenant l'Hiftoire de leur Vie, le catalogue, la critique & la chronologie de leurs Ouvrages...
Page 466 - Etat. Lorfque dans la fuite il eut plus de commerce avec les Grecs , il commença à élever des bâtimens plus fuperbes & plus réguliers. Car ce fut des Grecs que les Romains apprirent l'excellence de l
Page 196 - ... bien à des leviers, font l'équilibre entr'eux, ou avec les puissances qui les soutiennent; et j'aperçus de même que tout cela se faisoit encore par la voye des mouvemens composez, et avec tant d'uniformité que je ne pus m'empêcher de croire que cette voye ne fût véritablement celle que suit la nature dans le concours d'action de deux poids, ou de deux puissances, en faisant que leurs impressions particulières, quelque proportion qu'elles ayent, se confondent en une seule qui se décharge...
Page 196 - Enfuite, au lieu de la démonftration qu'on ne fait ordinairement que pour les plans inclinez , il en donne une qui s'étend généralement à toutes fortes de furfaces, - & à toutes les directions poffibles des puiffances ou des poids qui y font appliquez. • Enfin d'une feule...
Page 254 - Cepen» dant vous voyez un témoin qui en » eft inftruit par fa propre expérience; » c'eft un gentilhomme qui raconte fa
Page 247 - Saints , fans autre raifon , fmon qu'il étoit mort le même jour que Jéfus fut crucifié. On fuppofoit alors des rapports entre les jours. Les Moines dans ces fiècles où tout leur étoit permis , découvroient à tous momens des corps miraculeux dans l'enceinte de leurs Cloîtres. On n'entendoit parler que de bras & de têtes retrouvées , & multipliées jufqu'à trois & quatre (19) ; & les images partaient ou pleuroient , felon le bien de leurs Eglifes.
Page 176 - Traité de l'unité de l'Eglife & des moyens que les Princes Chrétiens ont employez pour y faire rentrer ceux qui en eftoient feparez, par le P.Thomaffin P.
Page 222 - Y, pour luy. CORNEILLE J'ay oui faire une observation sur le relatif luy, c'est qu'on ne s'en sert jamais que pour l'appliquer à l'homme. Ainsi on ne dit point en parlant d'un cheval, // est fougueux, ne vous approchez pas de luy, il faut dire, ne vous en approchez pas. De mesme. Ce Cheval paroist rebours, si j'avais à me sauver, je ne me fierais pas à luy, il faut dire, Je ne m'y fierais pas.
Page 195 - Il chercha, dit-il, eniuiteparleméme c'.iemin , comment des poids foûtenus avec des cordes feulement , ou appliquez à des poulies, ou bien à des leviers , font...
Page 456 - Présages de la décadence des Empires.. L'auteur établit « que les empires ne sont point exempts de la loi commune qui les assujétit aux changemens, et qu'il n'y en a point dont la durée ait excédé un certain nombre de siècles ; » il fixe cet âge des Etats à douze ou treize siècles. Après une longue série de raisonnemens, il conclut « qu'un certain empire , qui a tenu...

Bibliographic information