Histoire des participes français

Front Cover
F. Vieweg, 1879 - French language - 160 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 13 - Tu seras châtié de ta témérité. -Sire, répond l'agneau, que Votre Majesté Ne se mette pas en colère; Mais plutôt qu'elle considère Que je me vas désaltérant Dans le courant. Plus de vingt pas au-dessous d'Elle, Et que par conséquent en aucune façon Je ne puis troubler sa boisson.
Page 88 - Temperere, et envoia oltre le Braz à la cité de l'Espigal Pierre de Braiecuel cui sa terre ère devisée en iceles parties*, et...
Page 146 - Ton n'est pas plus fondé à le considérer comme le complément de suis dans le premier cas et de ai dans le second, qu'on ne le serait, dans le troisième, à séparer du thème la flexion e pour le lui attribuer comme régime. Je me suis vengé, pour prendre un autre exemple, est identique, pour la forme comme pour le fond, à me ultus sum.
Page 98 - La pluye nous a buez et lavez, Et le soleil desechez et noircis; Pies, corbeaulx, nous ont les yeux cavez, Et arraché la barbe et les sourcilz. Jamais, nul temps, nous ne sommes...
Page 112 - Cela étant supposé, je dis que nos deux participes aimant et aimé, en tant qu'ils ont le même régime que le verbe, sont plutôt des gérondifs que des participes ; car M. de Vaugelas a déjà remarqué que le participe en ont, lorsqu'il a le régime du verbe, n'a point de féminin, et qu'on ne dit point par exemple, j'ai vu une femme lisante l'Ecriture, mais lisant l'Ecriture.
Page 112 - TW légere scripturam > de sorte que ce gérondif en ant signifie l'action du verbe, de même que l'infinitif. Or je crois qu'on doit dire la même chose de l'autre participe aimé ; savoir, que quand il régit le cas du verbe, il est gérondif, et incapable de divers genres et de divers nombres , et qu'alors il est actif, et ne...
Page 103 - De ça de là, sans peur ne jalousie, Vivant de mon plaisir. Mais, aussi tost que par mauvais desastre .,-, , Je vey ton sein blanchissant comme albastre, Et tes yeux, deux soleils, Tes beaux cheveux espanchez par ondées , \ , \ i.
Page 24 - Tant plus je veux alenter'son ardeur, Plus d'aiguillons elle me lance au cœur, Me transportant*, si bien que je n'ay veine Ny nerf sur moy, ny ame qui soit saine. Car mon esprit, qui le dœmon reçoit, Rien que fureur et horreur ne conçoit. » Plus que devant * une rage l'allume ; Elle apparut plus grand...
Page 102 - Toutesfoys, sus l'estimation humaine, plus grief luy est, en tant que par toy et les tiens ont esté ces griefz et tords faictz, qui, de toute memoire et ancienneté, aviez toy et tes peres une amitié avecques luy et tous ses ancestres...
Page 112 - Or je crois qu'on doit dire la même chose de l'autre participe aimé, savoir, que quand il régit le cas du verbe, il est gérondif, et incapable de divers genres et de divers nombres, et qu'alors il est actif, et ne diffère du participe, ou plutôt du gérondif en ant, qu'en deux choses: l'une , en ce que le gérondif en ant est du présent, et le gérondif en é, i, u, du passé; l'autre, en ce que le gérondif en ant subsiste tout seul ou plutôt en sous-entendant la particule en, au lieu que...