Histoire des révolutions arrivées dans le gouvernement de la République romaine, Volume 3

Front Cover
Chez Barois, 1727
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 295 - Il pilla les temples des dieux , et les terres des alliés; tout ce qui servoit à augmenter sa puissance lui paroissoit juste et honnête. Et Cicéron rapporte qu'il avoit souvent dans la bouche ces mots d'Euripide : « S'il « faut violer le droit, il ne le faut violer que pour « régner : mais dans les affaires de moindre con« séquence on ne peut avoir trop d'égards pour
Page 298 - Il leur fournissoit de l'argent en abondance , soit pour payer leurs dettes , ou pour s'élever aux principales charges de la république. C'étoit de cet argent qu'il achetoit leurs suffrages et leur propre liberté.
Page 278 - ... prit en même temps le gouvernement des Gaules avec celui de l'Illyrie, pour cinq ans. On décerna depuis celui de la Syrie à Crassus, qui le...
Page 263 - Dans ce haut degré de gloire où la forrune le conduifit comme par la main , il crut qu'il étoit de fa dignité de fe...
Page 100 - Archélaiis , qui n'ignoroit pas de quelle importance il étoit à Sylla de pouvoir repasser en Italie, lui proposa d'unir ses intérêts avec ceux de Mithridate , et que son maître lui fourniroit de l' argent , des troupes et des vaisseaux , pour faire la guerre à Cinna et à Marius.
Page 274 - ... vénération que lui attiroit l'éclat de ses victoires, jouissoit, dans une oisiveté dangereuse, de son crédit et de sa réputation. Mais César, plus habile et plus caché que tous les deux , jetoit sourdement les fondements de sa propre grandeur sur le trop de sécurité de l'un et de l'autre.
Page 267 - Il entreprit de relever ce parti, qui étoit celui du peuple, etil se flatta d'en venir bientôt le chef : au lieu qu'il lui auroit fallu plier sous l'autorité de Pompée , qui étoit à la tête du sénat. Sylla, comme nous l'avons déjà dit, avoit fait abattre, pendant sa dictature , les trophées de Marius. César n' étoit encore qu'édile qu'il fit n1.
Page 13 - Les triumvirs partagèrent ensuite entre eux les provinces, les légions, et l'argent même de la république. Et ils firent, dit Plutarque, ce partage de tout l'empire comme si c'eût été...
Page 295 - Depuis qu'il fut arrivé dans les Gaules , tout fut vénal dans fon camp ; charges , gouvernemens , guerres, alliances, il trafiquoit de tout. Il pilla les Temples des Dieux , & les terres des Alliés. Tout ce qui...
Page 105 - Sylla, pour justifier sa conduite, leur fit comprendre, que, s'il eût rejette les propositions de paix, Mithridate , à son refus, n'auroit pas manqué de traiter avec Fimbria ; et que , si ces deux ennemis avoient joint leurs forces, ils l'auroient contraint, ou d'abandonner ses conquêtes, ou de hazarder une bataille contre des troupes supérieures en nombre, et commandées par deux grands capitaines , qui auroient pu , en un seul jour, lui faire perdre le fruit de toutes ses victoires.

Bibliographic information