Histoire du Mexique: Juarez et Maximilien. Correspondances inédites des présidents, ministres et généraux Almonte, Santa-Anna, Gutierrez, Miramon, Marquez, Mejia, Woll, etc., de Juarez, de l'empereur Maximilien et de l'impératrice Charlotte, Volumes 1-2

Front Cover
A. Lacroix, Verboeckhoven et cie., 1868 - Mexico
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 348 - ... les exagérations, les prophéties de malheur par lesquelles les partis vaincus se vengent de leur anéantissement. Toutes ses dépêches se ressemblent; elles sonnent le tocsin contre Juarez : « Tout le monde s'accorde à reconnaître et à proclamer l'impuissance de cette constitution de 1857. Dans l'état d'anarchie, on pourrait dire de décomposition sociale où se trouve ce malheureux pays, il est bien difficile de prévoir la tournure que prendront les événements ; une seule chose me...
Page 363 - L'Angleterre ne peut que se réjouir de voir l'Amérique centrale devenir un Etat florissant et considérable, qui rétablira l'équilibre du pouvoir en créant dans l'Amérique espagnole un nouveau centre d'activité industrielle assez puissant pour faire naître un grand sentiment de nationalité et pour empêcher, en soutenant le Mexique, de nouveaux empiétements du côté du nord.
Page 382 - J'ai fait ensuite remarquer à M. Mon que le Gouvernement de l'Empereur, envisageant cette éventualité avec un complet désintéressement, écartait d'avance toute candidature d'un prince de la Famille Impériale, et qu'il ne doutait pas que les deux autres Puissances ne fussent dans de pareilles dispositions ; enfin, qu'en ce qui concernait le choix de la dynastie, dans l'éventualité indiquée, nous n'avions aucun candidat à proposer, mais que, le cas échéant, un archiduc d'Autriche aurait...
Page 65 - États européens, et nous ferons de même à l'avenir; mais pour ce qui est des États qui ont proclamé et fait prévaloir leur existence indépendante, et dont après pleine considération, et conformément à de justes principes, nous avons reconnu l'indépendance, nous ne pourrions regarder que comme une manifestation de sentiments hostiles aux États-Unis toute intervention qui aurait pour objet de les opprimer ou d'en contrôler, de quelque manière que ce fût, les destinées. Pendant la...
Page 150 - ... est des crimes qui, par leur énormité, touchent au sublime; la prise du Texas par nos concitoyens a des droits à cet honneur. Les temps modernes n'offrent aucun exemple de rapine commise par des individus sur une aussi large échelle. Ce n'est rien moins que le vol d'un État.
Page 64 - ... meilleurs pour la liberté et le bonheur de leurs semblables de l'autre côté de l'Atlantique. Tant que la guerre a subsisté entre les puissances européennes, nous nous sommes abstenus d'y prendre part , de même qu'à toutes les affaires qui ne regardaient qu'elles : notre politique nous le commandait. C'est seulement lorsque nos droits sont attaqués ou sérieusement menacés que nous nous sentons blessés et que nous nous préparons à nous défendre. Les événements qui se passent dans...
Page 383 - Un tel choix, en effet, indépendamment des autres motifs qui pourraient être invoqués pour y adhérer, aurait l'avantage d'écarter de l'action collective des trois Puissances toute cause de froissement ou de rivalité nationale, en même temps qu'il laisserait toute son autorité à l'appui moral qu'elles seraient appelées à donner à la nation mexicaine. En un mot, les trois Puissances tiendraient ici une conduite...
Page 311 - Étals-Unis surtout qui doivent avoir avec le Mexique le plus grand nombre de relations commerciales, laisseront-ils cet État voisin se détruire luimême et les ruiner? Sans appui, le Mexique ne saurait reprendre sa position parmi les nations, ni entrer dans une carrière féconde en bons résultats. Cette assistance exigée à la fois par son intérêt et par celui du commerce en général, c'est au gouvernement des...
Page 33 - Il sera organisé une armée pour la défense de la religion, de l'indépendance et de l'union, chargée de garantir ces trois grands intérêts, elle sera, en conséquence, appelée l'armée des trois garanties. ART. 13. Elle jurera solennellement de défendre les bases de ce plan. ART. 14. Elle observera strictement les ordonnances militaires actuellement en vigueur. ART.
Page 325 - Mexique pour obtenir l'indemnité du passé et la garantie de l'avenir. » , « Le Mexique est un navire s'en allant à la dérive sur l'Océan et gouverné seulement par les passions des partis contraires, qui s'y disputent le gouvernement; bon voisin, le gouvernement des Etats-Unis ne doit-il pas lui tendre une main secourable pour lepiloter? Si nou...

Bibliographic information