Histoire du culte des divinités d'Alexandrie: Sérapis, Isis, Harpocrate et Anubis, hors de l'Égypte depuis les origines jusqu'à la naissance, de l'école néo-platonicienne

Front Cover
E. Thorin, 1884 - Alexandrian cults - 342 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 266 - COHEN. Description historique des monnaies frappées sous l'empire romain, communément appelées médailles impériales; par Henri Cohen.
Page 174 - ... eux, qui servaient à diverses fonctions mystérieuses. A l'étage supérieur, les extrémités de tout le contour de la plate-forme sont occupées par des salles de conférences, des cellules pour les pastophores et des corps de logis extrêmement élevés qu'habitaient ordinairement les gardiens du temple et les prêtres qui avaient fait vœu de chasteté.
Page 89 - Lucius, émue par tes prières, moi, mère de la nature entière, maîtresse de tous les éléments, origine et principe des siècles, divinité suprême, reine des Mânes, première entre les habitants du ciel, type uniforme des dieux et des déesses. Les sommets lumineux du ciel, les souffles salutaires de la mer, les silences désolés des enfers, c'est moi qui gouverne tout au gré de ma volonté.
Page 350 - M. Le Blant communique des renseignements qui lui ont été transmis par MM. de Nolhac et Diehl, membres de l'Ecole française de Rome, sur des fouilles récentes. Vers la fin de juin, un particulier, faisant quelques fouilles dans un petit jardin situé derrière l'église de la Minerve, trouva, presque à fleur de terre, un sphinx <lc granit rosé, parfaitement conservé, d'environ lm,20 de longueur.
Page 314 - Fortune, coiffée du calathos et tenant dans la main gauche une corne d'abondance et dans la droite un gouvernail. Entre Isis et Sérapis il ya, dans le champ, une tête de Minerve. Jaspe. Cabinet de Florence. Gori, Mus. Flor., t. I, tab. LVII, n
Page 350 - L'attention de la commission archéologique ayant été attirée sur ce point par cette trouvaille, des fouilles ont été entreprises dans l'impasse de Sant' Ignazio, qui confine à l'abside de la Minerve. Elles ont amené la découverte de plusieurs monuments intéressants : » 1° Un sphinx de granit noir, de travail égyptien, qui porte le cartouche royal d'Amasis II, martelé, probablement par ordre de...
Page 122 - Ils portaient les attributs distinctifs des dieux tout-puissants*. Le premier présentait une lampe qui répandait une vive clarté ; mais elle ne ressemblait en rien à celles qui éclairent nos repas du soir : c'était une nacelle d'or qui, par son orifice central, jetait une assez large flamme.
Page 252 - Ibtd., n« 90. musée de Naples (1) offre au contraire une image de Sérapis dont l'attribution n'est pas douteuse; car elle est parfaitement semblable aux statues les mieux conservées. Le même type se rencontre aussi fréquemment sur les lampes. Parmi les nombreuses monnaies qui représentent Sérapis , il n'y en a qu'une qui offre un sujet dont nous n'ayons pas encore parlé ; c'est une pièce autonome d'Odessos (2), sur laquelle on voit le dieu porté par un cheval au galop ; il est probable...
Page 146 - ... avaient, semble-t-il, leurs collèges. Les bacchanales, en l'an 186, avaient les leurs à Rome, comme dans toute l'Italie méridionale. Vers l'an 80 avant J.-C., au témoignage d'Apulée, un collège de pastophores fut fondé à Rome même : c'étaient les adorateurs d'Osiris, qui, dans leurs solennités, chargeaient sur leurs épaules et offraient à la vénération des fidèles des édicules portatifs, contenant les statues des dieux. Malgré 1 Voyez notre Index collegiorum (villes de l'Italie...
Page 123 - ... brillante; il élevait au milieu de la foule sa tête de chien et tenait dans la gauche un caducée, tandis que de la droite il agitait une palme verdoyante (7). Il était suivi par une génisse dressée sur ses pieds de derrière, symbole de fécondité représentant la déesse mère de toutes choses ; elle était portée sur les épaules d'un des membres du bienheureux collège, qui marchait d'un pas majestueux. Un autre tenait la ciste, contenant les objets mystérieux, qui cachait à tous...

Bibliographic information