Histoire du peuple de Dieu, depuis son origine jusqu'à la naissance du Messie, Volume 3

Front Cover
Marc Bordelet, 1738
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 419 - Elle conçut, & après une heureufe groflefle, elle mit au monde un fils , à qui elle donna le nom de Samuel , parce qu'elle l'avoit demandé au Seigneur , & qu'il étoit un don de fa mifericorde.
Page 345 - Là-deiïiis , il fe mit à faire de grandes lamentations de ce que fur la foi d'un fonge , & trompé par la conformité du nom , il s'étoit porté à faire mourir fon frère ; & fur le champ, il donna ordre à fes troupes de fe mettre en marche , pour aller exterminer l'ufurpateur. Mais , lorfqu'il montoit à cheval pour cette expédition , fon épée , étant tombée du fourreau, lui fit une blefiure à la cuifle , dont il mourut peu de tems apr.es.
Page 431 - je couperai votre bras & le » bras de la maifon de votre
Page 36 - Vous mettrez vos soldats en ordre de bataille; vous les ferez marcher devant l'arche de mon alliance qui sera portée par quatre Prêtres de la tribu de Lévi; sept autres Prêtres, ayant chacun une trompette, précéderont l'arche qui sera suivie du reste de la multitude.
Page 163 - ... peuple de Dieu. Hobab l'avait fait , et sa postérité, depuis près de soixante ans , s'était beaucoup accrue parmi les Hébreux. On lui avait promis de lui laisser le choix du canton où il voudrait demeurer, et de lui donner la meilleure part aux dépouilles. Les descendants d'Hobab s'étaient d'abord établis aux environs de Jéricho, ou de la ville des palmiers , et ils s'y étaient bien trouvés durant la vie de Josué; mais lorsqu'ils virent les enfants de Juda et de Siméon déclarer...
Page 74 - Seigneur en préfenee des foldats d'Ifraël dont il étoit environné j puis tournant les yeux vers le Ciel: Soleil , s'écria-t-il , arrêtez-vous vis-à-vis de Gabaon rfufpendez la rapidité de votre courfe £&.
Page 300 - Mais ils ne fentirent bien toute la grandeur de leur perte , que par le renouvellement de l'idolâtrie , & les defordres de l'Etat , qui en furent les fuites.
Page 222 - Ô£ les entrepriiès euflènt d'abord çaufé des clameurs univerfelles & une indignation générale. Après un certain temps on les voit froidement , comme des nouveauiez indifferen» tes , dont perfonne n'a droit de fe fcandalifer.
Page 405 - Mais en mourant, il fit périr avec lui plus d'ennemis de Dieu & de fon Peuple , qu'il n'en avoit mis à mort durant toute fà vie.

Bibliographic information