Histoire du siège de Lyon: des événemens qui l'ont précédé et des désastres qui l'ont suivi, ainsi que de leurs causes secretes, générales et particulières (depuis 1789 jusqu'en 1796;)...

Front Cover
Le Clere, 1797 - Lyon (France)
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page vi - Tout Citoyen qui mettra au jour un Ouvrage, soit de Littérature ou de Gravure dans quelque genre que ce soit, sera obligé d'en déposer deux exemplaires à la Bibliothèque nationale ou au Cabinet des Estampes de la République, dont il recevra un reçu signé par le Bibliothécaire; faute de quoi il ne pourra être admis en justice pour la poursuite des Contrefacteurs.
Page 213 - Commission temporaire de surveillance républicaine vous répète qu'elle n'a ni pu , ni prétendu tout vous dire : il est des choses qu'on ne peut qu'indiquer , mais qui sont saisies par l'œil pénétrant du patriotisme, et dont il sait bien faire son profit. Veillez, vous avez tous de .grands torts à expier ; les crimes des rebelles Lyonnais sont les vôtres.
Page 96 - Les pompiers, ainsi que les combattons et autres employés , au nombre de trente mille hommes, recevoient un prêt journalier de cent sous ; chaque boulet ennemi valoit un écu , à l'enfant qui le rapportoit. Cent cinquante mille livres payées chaque jour, jusqu'à la fin d'un siege qui en dura soixante-trois , sans avoir épuisé la caisse militaire : attestent également les efforts en tout genre que les Lyonnois firent pour se défendre. Mais tout conspiroit contre eux; excepté quelques admirateurs...
Page 197 - C'est là que les autorités tutélaires présentent un centre de réunion à tous les ennemis de l'anarchie. ' Les bataillons des sections, bientôt convoqués, •courent aux armes ; la plus vaste place de l'Europe , celle de Bcllecour , voisine de l'arsenal , se trouve en peu de.
Page 213 - Rhône, pour stimuler leur énergie, résumait ainsi leurs droits et leurs devoirs : « Tout est permis à ceux qui agissent dans le sens de la Révolution. Le désir d'une vengeance légitime devient un besoin impérieux. Citoyens, il faut que tous ceux qui ont concouru directement ou indirectement à la rébellion portent la tète sur l'échafaud.
Page 188 - Soyons terribles, pour ne pas craindre de devenir faibles ou cruels ; anéantissons dans notre colère et d'un seul coup tous les rebelles, tous les conspirateurs, tous les traîtres, pour nous épargner la douleur, le long supplice de les punir en rois. Exerçons la justice à l'exemple de la nature, vengeons-nous en peuple ; frappons comme la foudre, et que la cendre même de nos ennemis disparaisse du sol de la liberté.
Page 204 - Son canon , chargé à mitraille part aussi -tôt; un feu roulant de mousquetterie l'accompagne : de* fusillades partent en même-temps des maisons voisines, où les conjurés ont aussi posté de leurs satellites. Le détachement tombe presqu'en entier; mais ce qu'il en reste , forcé de se replier sans pouvoir emmener ses canons , ne veut partir qu'après les avoir déchargés contre les assassins. Encore terrible dans sa retraite, il ne quitte pas ce lieu funeste sans en tuer .un grand nombre....
Page 194 - ses rigoureux devoirs; avec quelle religieuse » méditation les accusés sont examinés; avec » quelle courageuse impartialité le juge descend » dans leur pensée la plus intime, dans leur » conscience, pour en suivre tous les mouvements.
Page 224 - ... une punition éclatante , au sein de la ville qu'ils avoient désolée , sur la place même qu'ils venoient d'ensanglanter. Tant de fermeté augmenta les alarmes de leurs protecteurs ; elle irrita le courroux de la convention à tel point, que le 3 juillet , recourant aux expédiens extrêmes , cette assemblée ordonna à ceux de ses membres qui se trouvoient à l'armée des Alpes...
Page 165 - Convention nationale, qui seule peut nous sauver, pour lui rendre sa force et son énergie, que les députés patriotes qui sont en mission dans les quatre-vingt-trois départements soient renvoyés à leur poste, qu'ils y reviennent le plus promptement possible; et, à l'exemple des généreux Marseillais, que de nouveaux apôtres de la liberté, choisis par vous, au milieu de vous, remplacent ces commissaires; qu'ils soient envoyés...

Bibliographic information