Histoire du siège de Lyon, des événemens qui l'ont précédé et des désastres qui l'ont suivi, ainsi que de leurs causes secrètes, générales et particulières ; (depuis 1789 jusqu'en 1796 ;) Accompagnée d'un plan où sont indiqués les actions principales, les batteries des combattants, les lieux incendiés et les édifices démolis

Front Cover
Le Clere, 1797 - Lyon (France) - 513 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 156 - Leurs mains étaient liées derrière le dos , par une corde qu'on attache à un cable fixé à chacun des arbres d'une longue rangée de saules ; ils ont en face les soldats qui vont les fusiller , et deux" canons prêts à vomir la mort contre eux.
Page 200 - Riard avec sa troupe et dn canon. Il fait un signe de pacification, et venant seul au devant des citoyens , il les porte à s'approcher pour l'entendre. Le premier qui se présente , est tué d'un coup de fusil, commandé par Riard , qui se jette à l'instant dans l'embrasure d'une porte, en donnant, avec son chapeau , le signal à sa troupe. Son canon , chargé à mitraille part aussi-tôt; un feu roulant de mousquetterie l'accompagne : des fusillades partent en même-temps des maisons voisines,...
Page 193 - C'est là que les autorités tutélaires présentent un centre de réunion à tous les ennemis de l'anarchie. ' Les bataillons des sections, bientôt convoqués, •courent aux armes ; la plus vaste place de l'Europe , celle de Bcllecour , voisine de l'arsenal , se trouve en peu de.
Page 137 - Niviere découragé avoit en vain été forcé de donner une seconde démission; les suffrages se dirigeoient sur le médecin Gilibert, modéré de la même espece. Rien cependant n'étoit omis par les municipaux , pour écarter quiconque ne seroit pas clubiste. Ils avoient fait croire à la populace, en diminuant la taxe du pain , à l'époque de cette démission , qu'un maire qui ne seroit pas sans- culotte, ne lui donneroit que la famine. Ils avoient invité tous les dénonciateurs de profession...
Page 139 - ... par les dénonciations suggérées contre eux. Quiconque avoit paru aux assemblées permanentes, ou à l'arsenal, étoit formellement proscrit. On incarcéroit quiconque étoit accusé d'avoir pris part, et même d'avoir applaudi à la dévastation du club. Les vastes caves de l'hôtel-de-ville furent de nouveau comblées de citoyens; les clubistes restant par-là maîtres de la nomination, parvinrent enfin à porter à la mairie, avec une très-grande majorité de suffrages, ce Bertrand, l'ami...
Page 175 - ChalJicr enchérit encore : et les commissaires laissewnt terminer la séance par ces ripostes scandaleuses. La discussion, renvoyée au lendemain , s'ouvrit par la répétition des invectives de la veille : il entroit dans la tactique des conjurés, de lasser ainsi la résistance des opposans ; ceux-ci ne pouvoient l'emporter sur une majorité très-décidée à toutes les infamies : elle adopta l'atroce ouvrage des commissaires. . Sous le titre imposant des corps administratifs , etc. cet arrêté...
Page 84 - ... atteindre. quinze cents ennemis qu'on avoit terrassés dans cette terrible affaire. Précy y avoit déployé une bravoure peu commune. Toujours au plus fort du danger, il avoit fait le commandement, et l'avoit exécuté lui-même, avec un sang-froid que la chaleur de l'action avoit seule troublé. Deux chevaux, blessés sous lui, étoient tombés, sans qu'il eût eu l'air de croire que les coups ennemis pussent atteindre sa personne. Dans le même-temps , les postes avancés des Brotteaux, affoiblis...
Page 152 - mon sang pour la liberté , je ne dois pas laisser .> derrière moi des traîtres. Pour signe de la tran» quillité dans ma patrie, je porterai en ban» doulière leurs boyaux , et je garderai leurs » crânes pour boire à la santé des vrais républi
Page 192 - YHôtel-de-Villc de tous les bandits qu'elle a pa rassembler, et leur donne des canons , des fusils et des munitions de toute espèce ; elle fait venir sur la place des Terreaux, la cavalerie et l'artillerie. qui sont à sa disposition. Elle charge du commandement de sa défense, un nommé Ledoyen , adjudant de l'armée des Alpes: avec la précaution de retenir l'inepte commandant Juillard , pour se servir du pouvoir légal de son grade , en faisant signer par ce mannequin toutes les réquisi( 197...

Bibliographic information