Histoire générale de l'empire du Mogol, sur les mémoires portugais de m. Manouchi

Front Cover
1708
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 351 - ... 1°. On exige tous les ans un tribut par tête de tous les Indiens idolâtres. Comme la mort, les voyages, & les fuites de ces anciens habitans de l'Indoustan, en rendent le nombre incertain, on le diminue beaucoup à l'Empereur.
Page 125 - Nourrices muettes, aufquelJes on donna un Portier muet comme elles. Le Portier avoit défence , fous peine de la vie, d'ouvrir jamais les portes du Château. Quand les Enfans eurent atteint l'âge de douze ans, Akebar les fit venir en fa préfence.
Page 351 - Mogol lui produit tous les ans, cinq cens quatre-vingt millions, sept cens quatre-vingt onze mille livres. Outre ces revenus fixes du Domaine, qu'on tire seulement des fruits de la terre, le casuel de l'Empire est une autre source de richesses pour l'Empereur. 1°. On exige tous les ans un tribut par tête de tous les Indiens idolâtres. Comme la mort...
Page 354 - ... quelquefois du plus bas rang de la milice ou de la plus vile populace ; alors tout le poids du gouvernement retombe sur les deux secrétaires d'état.
Page 352 - Mahométans qui sont à sa solde ; tous les meubles, tout l'argent, & tous les effets de celui qui meurt, appartiennent de droit à l'Empereur. Par là les femmes des Gouverneurs de Provinces & des Généraux d'armées, sont souvent réduites à une pension modique, & leurs enfans, s'ils sont sans mérite, sont réduits à la mendicité. 8°. Les tributs des Rajas sont assez considérables, pour tenir place parmi les principaux revenus du Mogol. Tout ce casuel de l'Empire, égale, à peu prés, ou...
Page 352 - Se des généraux d'armée, font fouvent réduites à des penfions modiques , & que leurs enfans, s'ils font fans mérite , tombent dans une extrême pauvreté. Enfin les tributs des rajas...

Bibliographic information