Histoire générale du IVe siècle à nos jours

Front Cover
A. Colin & Cie., 1896 - World history - 805 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 218 - Ils espéraient une réponse qui donnât un prétexte pour le livrer à Pilate. Celle de Jésus fut admirable. Il se fit montrer l'effigie de la monnaie : « Rendez, dit-il, à César ce qui est à César, à Dieu ce qui est à Dieu l.
Page 650 - La lutte ainsi engagée aboutit rapidement à la ruine de la domination grecque : dès 1011, Bari, la dernière possession byzantine, tombe aux mains des Normands; la Sicile est conquise par Roger; bientôt même Robert Guiscard, « par la grâce de Dieu et de saint Pierre, duc de Fouille et de Calabre », dirige une expédition contre Corfou et la côte grecque de l'Adriatique. Du moins les princes normands, dans le sud de l'Italie comme en Sicile, ne cherchèrent point d'abord à détruire l'hellénisme....
Page 206 - Jean, car ce n'est pas la chair et le sang qui te l'ont révélé, mais c'est mon Père qui est dans les cieux. Et moi, je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre elle.
Page 12 - Tout cela s'est fait sur une large échelle, dès l'époque républicaine, au i" siècle avant J.-C. Sous l'Empire cela continue, jusqu'à ce que Caracalla, au début du m" siècle, accorde le droit de cité à tous les hommes libres de l'Empire. De même disparaissent les distinctions administratives. Sous la république, Rome avait ce privilège que ses magistrats municipaux fussent en même temps les chefs de l'État. L'Empire fait d'elle un district administratif gouverné par un préfet. De...
Page 256 - Secondement, on dit que les hommes de cette nation ont coutume d'immoler des bœufs en sacrifice ; il faut que cet usage soit tourné pour eux en solennité chrétienne, et que le jour de la dédicace des temples changés en églises, ainsi qu'aux fêtes des saints dont les reliques y seront placées, on leur laisse construire, comme par le passé, des cabanes de feuillage autour de ces mêmes églises ; qu'ils s'y rassemblent, qu'ils y amènent leurs animaux, qui alors seront tués par eux, non...
Page 256 - Augustin qu'après de mûres et de sages réflexions sur l'affaire du peuple anglais, j'ai arrêté dans mon esprit plusieurs points importants : en premier lieu, il faut se garder de détruire les temples des idoles ; il ne faut détruire que les idoles, puis faire de l'eau bénite, en arroser les temples, y construire des autels, et y placer des reliques.
Page 124 - Chaque jour Dieu faisait ainsi tomber les ennemis de Clovis sous sa main et augmentait son royaume, parce qu'il marchait avec un cœur droit devant le Seigneur et faisait ce qui était agréable à ses yeux.
Page 358 - Charles, avec l'aide de Dieu, roi des Francs et des Lombards, et patrice des Romains, aux lecteurs religieux soumis à notre domination... Ayant à cœur que l'état de nos églises s'améliore de plus en plus, et voulant relever par un soin assidu la culture des lettres qui a presque entièrement péri par l'inertie de nos ancêtres , nous excitons , par notre exemple même , à l'étude des arts libéraux, tous ceux que nous y pouvons attirer. Aussi avons-nous déjà , avec le constant secours...
Page i - ... grandes révolutions de l'humanité. On y verra apparaître, à leur heure d'importance dans l'histoire générale, les peuples de l'Asie septentrionale et méridionale. de l'Extrême-Orient, de l'Amérique et de l'Afrique. Le même plan, la même méthode régneront dans tout le cours de l'ouvrage, aussi bien pour les périodes contemporaines, Révolution française, Empire napoléonien, Restauration, Révolutions de 1830, de 1848, de 1870. que pour les périodes dites du moyen âge et des temps...
Page 357 - brilleront comme les feux du firmament, et ceux » qui en auront instruit plusieurs dans la voie de la » justice , luiront comme des étoiles dans toute » l'éternité *. » Et qu'en instruisant les enfants, ils n'exigent pour cela aucun prix, et ne reçoivent rien, excepté ce que les parents leur offriront volontairement et par affection *.