Histoire naturelle des oiseaux, Volume 4

Front Cover
De l'imprimerie royale, 1785 - Birds
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page vii - J'en étais au seizième volume de mon ouvrage sur l'histoire naturelle, dit Buffon, lorsqu'une maladie' grave et longue a interrompu, pendant près de deux ans, le cours de mes travaux. Cette abréviation de ma vie, déjà fort avancée, en produit une dans mes ouvrages. J'aurais pu donner, dans les deux ans que j'ai perdus, deux ou trois volumes de l'histoire des oiseaux, sans renoncer pour cela au projet de l'histoire des minéraux, dont je m'occupe depuis plusieurs années.
Page viii - Et pour ne pas priver le public de ce qu'il est en droit d'attendre au sujet des oiseaux, j'ai engagé l'un de mes meilleurs amis, M. Gueneau de Montbeillard, que je regarde comme l'homme du monde dont la façon de voir, de juger et d'écrire, a plus de rapport avec la mienne ; je l'ai engagé, dis-je, à se charger de la plus grande partie des oiseaux; je lui ai remis tous mes papiers à ce sujet....
Page 3 - ... par ce qui brille, et comme eux, cherche à se l'approprier. On l'a vu même enlever du foyer de la cheminée des morceaux de bois tout allumés, et mettre ainsi le feu dans la maison; en sorte que ce dangereux oiseau joint la qualité d'incendiaire à celle de voleur domestique; mais on pourroit, ce me semble, tourner contre lui-même cette mauvaise habitude et la faire servir à sa...
Page viii - ... que quelques matières générales et un petit nombre d'articles particuliers déjà faits en entier ou fort avancés. Il a fait de ces matériaux informes un prompt et bon usage , qui justifie bien le témoignage que je viens de rendre à ses...
Page 418 - Linnaeus parle d'une litorne , qui , ayant été élevée chez un marchand de vin , se rendit si familière qu'elle couroit sur la table et alloit boire du vin dans les verres ; elle en but tant qu'elle devint chauve , mais ayant été renfermée pendant un an dans une cage, sans boire de vin, elle reprit ses plumes (a).
Page 242 - ... et qui sont le plus à portée des fontaines chaudes; mais avec cette différence, que les merles vivent alors solitairement, ou plutôt qu'ils continuent de vivre seuls ou presque seuls , comme ils font le reste de l'année ; au lieu que les étourneaux n'ont pas plutôt fini leur couvée qu'ils se rassemblent en troupes très-nombreuses : ces troupes ont une manière de voler qui leur est propre, et semble soumise à une tactique uniforme et régulière , telle que seroit celle d'une troupe...
Page vii - Mais, me trouvant aujourd'hui dans la nécessité d'opter entre ces deux objets, j'ai préféré le dernier comme m'étant plus familier, quoique plus difficile, et comme étant plus analogue à mon goût par les belles découvertes et les grandes vues dont il est susceptible. Et, pour ne pas priver le public de ce qu'il est en droit d'attendre au sujet des oiseaux, j'ai engagé l'un de mes meilleurs amis, M.
Page 244 - ... chaque patte une ficelle engluée : ceux-ci ne manquent pas de se mêler dans la troupe , et au moyen de leurs allées et venues perpétuelles, d'en embarrasser un grand nombre dans la ficelle perfide , et de tomber bientôt avec eux aux pieds de l'oiseleur.
Page 417 - Il n'est pas rare de voir les litornes se rassembler au nombre de deux ou trois mille dans un endroit où il ya des alizes mûres , et elles les mangent si avidement qu'elles en jettent la moitié par terre.
Page 345 - ... comme le merle , mais les bords en sont sans échancrures comme dans celui du carouge, et c'est avec raison que M. Daubenton le jeune lui a donné un nom particulier , comme à une espèce distincte et séparée des deux autres espèces qu'elle semble réunir par un chaînon commun.

Bibliographic information