Historique ecclésiastique, Volume 9

Front Cover
J. Mariette, 1703
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 224 - ... plût à Dieu que le ciel, la terre, la mer, tous les animaux , toutes les plantes , pussent raconter ces merveilles , par la parole , par l'écriture ou par la pehiture.
Page 69 - Tolède, où il lui marque avec quel foin on doit célébrer l'onction d'Ervige ; & cet écrit eft foufcrit de la main de Vamba. Ayant lu toutes ces pièces nous avons crû y devoir donner nôtre confirmation. C'eft pourquoi nous déclarons , que la main du peuple eft délivrée de toute obligation du ferment , par lequel il étoit engagé à Vamba •, & qu'il doit reconnoître pour feul maître le...
Page 428 - Ce qui prouve que l'abstinence du samedi n'était pas encore de précepte. le mercredi et le vendredi , avec abstinence de chair ces deux derniers jours ; les autres jours , deux repas. S'il vient une fête en ces fériés , le supérieur pourra permettre la chair. En carême , on jeûnera jusqu'à vêpres, avec défense de manger hors du cloître. Il y aura sept tables dans le réfectoire; la première pour l'évoque...
Page 280 - ... aux évêques de Bavière et d'Allemagne, savoir : Vigon d'Augsbourg, Luidon de Spire, Rodolf de Constance, Vivilon de Lorch ou de Passau , et Adda ou Heddon de Strasbourg. Le Pape exhorte ces évêques à recevoir...
Page 194 - Pendant le repas on fit lire l'écriture fainte par le jeune Grégoire âgé d'environ quinze ans , revenu depuis peu des écoles & de la cour , & encore laïque : on lui donna le livre ; & après avoir reçu la bénédiction , il commença à lire & s'en acquita fort bien.
Page 598 - L'avocat eft un médiateur qui intercède auprès du Père pour les pécheurs , ce qu'on ne doit pas entendre du vrai Dieu , mais de l'homme qu'il a pris. Pour la preuve de ces propofîtions , Félix employoit plu (leurs paflfages de l'écriture «.?»./>. s?/.
Page 425 - Chrodegang eft principalement célèbre par la communauté des clercs qu'il forma dans fon ""'•/•«*• églife avec des revenus fuffifans, pour les décharger de tous les foins temporels. Il leur donna une règle, qui fut depuis reçue par tous les chanoines , & que nous avons encore. Le nom de...
Page 307 - Fufàge de rafer les religieufes en leur donnant l'habit. Les prêtres & les diacres ne porteront point des manteaux femblables à ceux des laïques, mais des chafubles.
Page 267 - Dieu mes péchés ; mais voyant l'Eglise fondée sur la pierre agitée d'une violente tempête , je ne crois pas devoir me taire , parce que je crains Dieu plus que je ne crains l'empereur. Au contraire, c'est ce qui m' excite ; car l'autorité des princes est d'un grand poids pour séduire les sujets.

Bibliographic information