Influence de l'écriture sur la pensée et sur le langage

Front Cover
F. Didot, 1828 - Writing - 165 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page vii - Volney avait proposé, pour sujet du prix qu'elle devait adjuger le 24 avril i8a5, « d'examiner si l'absence ,, de toute écriture, ou l'usage soit de l'écriture hiéroglyphique ,, ou idéographique , soit de l'écriture alphabétique ou phonogra» phique, ont eu quelque influence sur la formation du langage » chez les nations qui ont fait usage de l'un ou de l'autre genre » d'écriture , ou qui ont existé long-temps sans avoir aucune » connaissance de l'art d'écrire; et , dans le cas où...
Page 108 - Je fais ici, en passant, cette observation pour faire voir qu'outre la propriété de marquer la voix , le mode, la personne, etc. , et outre la valeur particulière de chaque verbe , qui énonce, ou l'essence, ou l'existence, ou quelqu'action , ou quelque sentiment , etc.
Page 107 - Telle est la destination des prénoms ou adjectifs métaphysiques, qui marquent non des qualités physiques des objets , mais seulement des points de vue de l'esprit , ou des faces différentes sous lesquelles l'esprit considère le même mot; tels sont tout, chaque, nul, aucun,, quelque, certain , dans le sens de quidam, un , ce , cet , cette , ces , le , la, les , auxquels on peut joindre encore les adjectifs...
Page 113 - ... des mots; cependant les langues n'ont pas eu d'abord cette première sorte de construction. Il ya une espèce de métaphysique d'instinct et de sentiment qui a présidé à la formation des langues...
Page 66 - IX, p. les, ou bien se déduisent de la position des mots, ou se marquent par des mots séparés qui s'écrivent avec des caractères distincts avant ou après le thème du nom ou du verbe...
Page 97 - ... ou de combinaisons variées à l'infini , les idées accessoires de nombres, de genres, de personnes, de modes, de temps , en un mot tous les signes de rapports , se fondent avec les idées principales des êtres ou des actions; sans cependant qu'elle eût prétendu exclure ce genre de composition , plus artificiel, qui consiste dans la réunion en un seul mot de plusieurs idées principales , et qui fait la richesse de divers idiomes, par exemple du grec, du persan et de l'allemand. Les auteurs...
Page 97 - Ce qu'elle avait principalement en vue , c'était la marche synthétique par laquelle , au moyen d'inflexions , d'altérations ou de combinaisons variées à l'infini, les idées accessoires de nombres, de genres, de personnes, de modes, de temps , en un mot tous les signes de rapports , se fondent avec les idées principales des êtres ou des actions; sans cependant qu'elle eût prétendu exclure ce genre de composition , plus artificiel, qui consiste dans la réunion en un seul mot de plusieurs...
Page 114 - ... de l'élocution fait donner à la pensée , sur les signes de ces parties , et sur le rapport et le service de ces signes. Ils ont observé encore l'ordre pratique et d'usage.
Page 107 - ... quelque, certain , dans le sens de quidam, un, ce , cet , cette , ces , le , la , les , auxquels on peut joindre encore les adjectifs possessifs tirés des pronoms personnels; tels sont mon, ma , mes , et les noms de nombre cardinal, un
Page 73 - ... autant que la nature du langage le permet (car je crois pouvoir insister sur la justesse de cette expression), les couleurs et les nuances que l'expression ajoute à la pensée, elle fait ressortir les idées, et son art consiste à les ranger immédiatement l'une à côté de l'autre, de manière que leurs conformités et leurs oppositions ne sont pas seulement senties et aperçues, comme dans toutes les autres langues, mais qu'elles frappent l'esprit avec une force nouvelle et le poussent à...

Bibliographic information