J.-A. de Thou: son Histoire universelle et ses démêlés avec Rome

Front Cover
Société générale de librairie catholique, 1881 - 182 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 13 - Françoise, combien de pas a Santa Rotonda, ou la richesse des calessons de la Signora Livia, ou, comme d'autres, combien le visage de Néron, de quelque vieille ruyne de là, est plus long ou plus large que celuy de quelque pareille médaille, mais pour en rapporter principalement les humeurs de ces nations et leurs façons, et pour frotter et limer nostre cervelle contre celle d'autruy.
Page 3 - On ne le nourrit pendant deux ans que de lait, parce qu'il avoit pour toute sorte de bouillie une aversion invincible, qu'il a toujours eue depuis. Pour le sevrer on se servit d'une certaine pâte qui est en usage en Italie, faite avec de la mie de pain, de la farine de froment séchée au four, et de l'huile d'olive ; ce qui le rendit si délicat et si maigre , que jusqu'à l'âge de cinq ans on désespéra de sa vie. Depuis il commença à...
Page 21 - Montagne, alors maire de Bordeaux, homme franc, ennemi de toute contrainte, et qui n'était entré dans aucune cabale, d'ailleurs fort instruit de nos affaires, principalement de celles de la Guienne sa patrie, qu'il connaissait à fond.
Page 66 - Il évite également les panégyriques et les satires. Il ne mérite d'être cru qu'autant qu'il se borne à dire sans flatterie et sans malignité le bien et le mal.
Page 5 - Je ne veux pas corrompre son esprit à le tenir à la gehene et au travail, à la mode des autres, quatorze ou quinze heures par jour, comme un portefaix.
Page 6 - Ceux qui, comme porte notre usage, entreprennent, d'une même leçon et pareille mesure de conduite, régenter plusieurs esprits de si diverses mesures et formes, ce n'est pas merveille si en tout un peuple d'enfants ils en rencontrent à peine deux ou trois qui rapportent quelque juste fruit de leur discipline.
Page 6 - Mais, entre autres choses, cette police de la plupart de nos collèges m'a toujours déplu. On eût failli, à l'aventure, moins dommageablement s'inclinant vers l'indulgence. C'est une vraie geôle de jeunesse captive. On la rend débauchée, l'en punissant avant qu'elle le soit. Arrivez-y sur le point de leur office, vous n'oyez que cris, et d'enfants suppliciés, et de maîtres enivrés en leur colère.
Page 95 - ... il avoit commencé son ouvrage , il ne pouvoit se dissimuler que des souvenirs trop récens l'avoient peut-être emporté au-delà des bornes de la modération. C'est le noble aveu qu'il ne craignit pas de faire à ses protecteurs. Il écrivoit au cardinal de Joyeuse, au mois de février...
Page 30 - D'abord j'en fus affligé comme je le devois être , et « depuisd'autant plus sensiblement, que, ne m'y étant « point attendu , je n'avois personne ici qui fît assez « d'attention sur une si grande perte, et qui pût par
Page 70 - Des valets, des portefaix et d'autres gens de la lie du peuple s'assemblaient devant ces statues et y chantaient des cantiques d'une manière jusqu'alors inouïe, au mépris de la discipline de l'Eglise et des fonctions sacrées de nos prêtres.

Bibliographic information