Johannes von Müller sämmtliche Werke, Volume 14

Front Cover
In der J.G. Cotta'schen Buchhandlung, 1812 - Europe
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 58 - What hell it is in suing long to bide : To loose good dayes, that might be better spent ; To wast long nights in pensive discontent ; To speed to day, to be put back to morrow; To feed on hope, to pine with feare and sorrow...
Page 415 - Pèpoque, où ils ont pris une assiette fixe; et ce sera le destin des arrière -neveux de revenir, après des combats et des dévastations innombrables, au point où il eût été si aisé de se tenir aujourd'hui. Ce que je déplore, c'est que cette révolution n'est rien moins que favorable aux sciences morales ; toutes celles qui furent employées pour le soutien et l'explication de la religion, toutes celles qui illustrèrent l'antiquité des...
Page 153 - Vous pas avec moi ! Vous ne m'auriez point vu redouter sa venue; je me disois seulement: tu vas maintenant voir celui, dont, si tu en es digne, tu entrelaceras un jour le nom avec le tien, comme Arrien passe avec Alexandre, et Voltaire avec le grand Henri dans la postérité reculée. Je m'occupois de ces pensées, j'attendois avidement l'instant du bonheur, dont je repaissois mon imagination, quand le busard vint m'avertir. J'entre. J'entendis une voix: „Ah, Mr. M., je suis bien aise de Vous voir.
Page 265 - Paroissoiis, les bras entrelacés, aux yeux de tous les peuples, qui ne lisent pas dans ma langue, tels que les Allemands ont aimé de nous voir paroître ensemble à la tête de l'original! Je ne vous recommande , que la plus grande simplicité, et d'éviter, autant que* vous pouvez, les termes abstraits: figurez, vous, que vous écrivez...
Page 277 - Chacun a son caractère et le soutient : rien de plus charmant, que le imier dialogue d'Alcibiade; je l'appellerais presque le plus beau morceau de la langue. Il a de plus une subtilité d'esprit, une finesse, qui exige une très -grande attention. J'ai lu tous les orateurs grecs; sans eux je ne saurais bien juger des loix ni des usages de cette nation. Jamais lecture ne m'a fait connaître plus de choses curieuses.
Page 58 - To fret thy soule with crosses and with cares ; To eate thy heart through comfortlesse dispaires ; To fawne, to crowche, to waite, to ride, to ronne, To spend, to give, to want, to be undonne.
Page 415 - Etats jusqu'à l'époque, où ils ont pris une assiette fixe; et ce sera le destin des arrière - neveux de revenir , après des combats et des dévastations innombrables, au point, où il eût été si aisé de Se tenir aujourd'hui. .Ce que je déplore, c'est, que cette révolution n'est rien moins que...
Page 377 - Quid voveat dulci nutricula maius alumno, Qui sapere et fari possit quae sentiat, et cui Gratia, fama, valetudo contingat abunde...
Page 155 - ... tour. No.n, Bonstetten, je ne me suis point trompé, quand je t'ai dit: depuis César il n'y eut jamais d'homme comme cet homme là. Deux heures après. Je ne puis me consoler. Ce regard de Frédéric a pénétré dans le fond de mon âme. Mon ami, si tu l'avois vu! J'irai demain voir le husard de Ja chambre, je le supplierai de me faire revoir le roi, s'il est possible, pour un instant.
Page 329 - Albani et d'autres encore: je suis plus connu à Rome, que W. avant, qu'il y arriva: mon genre d'études leur importe beaucoup. Là où je suis , mon feu s'est éteint ; pour le rallumer , le soleil du midi ne seroit pas de trop.

Bibliographic information