Johannes von Müller sämmtliche Werke: T. Briefe. Philippiken. Zur historischen Kritik : Nachtrag von einigen Recensionen

Front Cover
In der J.G. Cotta'schen Buchhandlung, 1814 - Europe
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 329 - Fill high the sparkling bowl, The rich repast prepare ; Reft of a crown, he yet may share the feast : Close by the regal chair Fell Thirst and Famine scowl A baleful smile upon their baffled guest. Heard ye the din of battle bray, Lance to lance, and horse to horse ? Long years of havoc urge their destined course, And thro' the kindred squadrons mow their way.
Page 101 - J'ai lu avec un plaisir progressif jusqu'à la 28me feuille. Rien de plus vrai ni de mieux dit; j'ajoute l'éloge d'une délicatesse et d'une prudence admirable. Que ne puis-je mettre ce livre d'or entre les mains des souverains et des ministres, de qui dépend le maintien des restes les plus précieux de la culture européenne. Je sais qu'on ne lit plus, excepté des journaux, et qu'il n'ya de beaux livres que les ouvrages de luxe. Cependant le nom...
Page 100 - Que ne puis-je le colporter par toute l'Europe( Ce que je désire surtout, c'est qu'il trouve un grand public à Paris et qu'il réforme l'opinion sur nos Instituts. La nation allemande, la république des lettres, l'humanité, Monsieur, vous en auront une reconnaissance éternelle.
Page xiii - Voyage sur la scène des six derniers livres de l'Enéide, suivi de quelques observations sur le Latium moderne.
Page 120 - Atte ist vergangen ; siehe es ist Alles neu worden. So spricht Paulus (II, Cor., v. 17) : Was ist zu thun, das sagt Corneille : Faites votre devoir et laissez faire aux dieux.
Page 119 - ... faire la critique de celle dont ici nous ne voulions pas parler. Toute l'Allemagne est attentive à ce que Vous direz de ce qu'elle a encore de plui lia ' . 3tt)(tnnti »on СШИег SBtiefe.
Page 138 - L'arbre de notre antique culture se dessèche; les fruits sont mars, jusqu'à pourriture. Où avons nous de religion, quand on attaque l'authenticité de S. -Jean? Où sont des fondemens d'une sorte de droit? Qu'est-ce que l'histoire et la poésie après l'extinction du noble esprit de l'antique liberté? Nous sommes aux...
Page 118 - Vous l'aurez vu par let papiers, j'ai reçu Votre excellente lettre du 14 Mai, Je suis bien aise de ce que Vous Vous fâchez du passage de ma dernière sur la dédicace; je m'étais mal exprimé, et repenti ' d'abord après; certes, j'entre parfaitement dans Votre sens : il s'agit d'engager les grands de la terre à lire ce livre. Mais ne craignez rien, la voix publique4 le leur indiuqera. Comment pouviez Vous proférer cette parole impie : si j'avois pu imagine'« que ... je n'auiois pas songé...
Page 138 - ... -présent qu'il faut écrire l'histoire universelle, parcequ'on voit la fin d'un acte du grand drame; on comprend l'intrigue, on voit le rapport des parties, on peut juger de l'importance de chaque chose qu'il ya eu. C'est sur les bords fleuris de l'Ohio et dans les charmans 'tecoins des vallées du Pérou, et sur les débris des nionumens Atztèques ou des palais des Enfans du Soleil, qu'il faut tâcher d'être lu, comme dans...
Page 166 - ... 2) qu'il convient de me faire dire des choses absurdes, afin de pouvoir prendre un ton de docteur.* Zunächst war die Universität zu Göttingen bedroht, aber es gelang, diese zu erhalten, auf der Reise durch sein Land sicherte dies der König Jeröme im Mai 1808 in Göttingen zu. Im März 1809 war auch das Weiterbestehen der Universität zu Halle gesichert, dagegen der Untergang von Rinteln beschlossen...

Bibliographic information