Journal asiatique

Front Cover
Société asiatique., 1822 - Oriental philology
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

article de fresnel sur l'éducation chez les chinois

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 5 - Nombres, et sa cosmogonie est en quelque sorte algébrique. Il rattache la chaîne des êtres à celui qu'il appelle Un, puis à Deux , puis à Trois , qui, dit-il, ont fait toutes choses. Le divin * Platon, qui avait adopté ce dogme mystérieux, semble craindre de le révéler aux profanes. Il l'enveloppe de nuages dans sa fameuse Lettre aux trois amis ; il l'enseigne à Denys de Syracuse , mais par énigmes , comme il le dit luimême , de peur que ses tablettes, venant sur terre ou sur mer, à...
Page 62 - Mémoires sur les relations politiques des princes chrétiens, et particulièrement des rois de France, avec les empereurs mongols...
Page 7 - ... impossible qu'il ait poussé ses pas jusque dans la Judée ou même dans la Grèce. Un Chinois à Athènes offre une idée qui répugne à nos opinions, ou, pour mieux dire, à nos préjugés sur les rapports des nations anciennes. Je crois toutefois qu'on doit...
Page 26 - C'est là que le Créateur est assis ; le Masch» goul avance et s'assied aussi sur ce trône. Le » Créateur lui demande : Qui es-tu ? Il répond : » Je suis le tems , je suis le passé , le présent et le » futur. Je suis émané de celui qui est la lumière » par lui-même. Tout ce qui fut, qui est , qui sera, » émane de moi. Vous êtes l'ame de toutes choses; » et tout ce que vous êtes, je le suis.
Page 8 - En un mot, on a cru les nations civilisées de l'ancien monde, plus complètement isolées et plus étrangères les unes aux autres, qu'elles ne l'étaient réellement, parce que les moyens qu'elles avaient pour communiquer entre elles, et les motifs qui les y engageaient, nous sont également inconnus.
Page 8 - Des souvenirs de parenté liaient encore les nations de proche en proche; l'hospitalité, qui est la vertu des peuples barbares, dispensait les voyageurs de mille précautions, qui sont nécessaires parmi nous. La religion favorisait leur marche , qui n'était, en quelque sorte , qu'un long pèlerinage de temple en temple et d'école en école. De tout...
Page 3 - Avant le chaos qui a précédé la naissance du » ciel et de la terre, un seul être existait, immense » et silencieux, immuable et toujours agissant. C'est
Page 41 - ... empires dans l'occident de l'Asie et dans la partie orientale de l'Europe. Leur domination s'étendait sur une grande portion de la Russie actuelle ; ils possédèrent la Crimée et le nord du Daghestan. Leur gouvernement était régulier, fixe et bien organisé. Ce n'étaient pas des barbares farouches comme les Huns et les Avares.
Page 6 - ... à laquelle appartenaient aussi les philosophes qui furent les maîtres et les précurseurs de Pythagore et de Platon. En un mot, nous retrouvons dans les écrits de ce philosophe chinois les dogmes et les opinions qui faisaient , suivant...
Page 9 - D'abord, il fit l'eau sans rivage, qui » est au-dessus du paradis; puis ce qui est entre le » paradis et la terre ; puis la terre, où naissent les « choses mortelles ; puis les eaux qui sont sous tous » les étages de la terre. » Le Créateur voulut que le monde qu'il avait fait » eût des gardiens sans lesquels il eûl pu tomber en cor« ruption, et il produisit les gardiens du monde

Bibliographic information