Journal général de médecine, de chirurgie et de pharmacie franc̜aises et étrangeres, ou, Recueil périodique de la Société de médecine de Paris, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 222 - Instruction sur la manière d'inventorier et de conserver dans toute l'étendue de la République, tous les objets qui peuvent servir aux arts, aux sciences et à l'enseignement, proposée par la Commission temporaire des arts et adoptée par le comité d'instruction publique de la Convention nationale.
Page 147 - J'ai rédigé au mois de ventôse an II, par ordre et au nom du conseil de santé des armées, une instruction sur les moyens d'entretenir la salubrité et de purifier -l'air des salles dans les hôpitaux militaires. L'un de ces moyens , dont on est redevable à M. Guyton, indiqué dès 1775, a été perfectionné et développé par ce célèbre chimiste...
Page 281 - ... ces déserts, ces bruyères, ces genêts épineux, ces trous et ces marais fangeux que je viens de parcourir pendant cent lieues, conduisent-ils à ce spectacle? quel miracle, que toute cette splendeur et ces richesses des villes de France n'aient aucune liaison avec la campagne! Il...
Page 281 - Il était dimanche, conséquemment tout étoit plein. Mon Dieu ! dis-je en moi-même, toutes ces landes, ces déserts, ces bruyères, ces genêts épineux, ces trous et ces marais fangeux que je viens de parcourir pendant cent lieues, conduisent-ils à ce spectacle? quel miracle, que toute...
Page 451 - Ton nomme vulgairement mousse, laquelle, examinée, a démontré la présence de la potasse, preuve certaine d'un premier point de décomposition du séné ; je crois même que cette décomposition n'a lieu que par une fermentation qui s'opère dans le végétal. Quant à la manière de l'administrer, on peut le donner soit en poudre, soit sous forme de bols, ou en consistance d'électuaire ; dans les deux derniers cas , il faut avoir attention de ne point l'unir avec toute substance susceptible...
Page 450 - ... des eaux spiritueuses , etc. : toutes ces substances changent absolument la nature du médicament; elles séparent la matière que j'appelle principe résineux, et la précipitent. La manière de pulvériser le séné et de l'administrer en cet état, n'est pas encore indifférente à çonnoître.
Page 331 - Brown , concernant une méthode nouvelle et simplifiée de traiter les maladies en général , appuyée de différentes observations, par Se hiferli.
Page 449 - ... ajoutezy de l'oxigène, constituez la résine, elle devient alors active, et occasionne les effets que l'on attribue ordinairement à ces sortes de substances. Mais, dira-t-on, pourquoi cette substance agit-elle différemment dans une potion purgative; il n'ya pas là d'oxigène? Ce seroit une erreur, si l'on raisonnoit ainsi. En effet, si l'on fait attention qu'une infusion de feuilles de séné, faite à froid, n'occasionne jamais de coliques ou tranchées, ou du moins bien rarement , car peut-être...
Page 441 - Elle a une saveur légèrement amère, est soluble dans l'alcool, de laquelle l'eau distillée la précipite. Mise sur les charbons , elle répand une fumée épaisse , un peu aromatique, laisse un charbon léger et insipide. Le cit. Vauquelin, à qui j'ai fait voir cette matière, l'a trouvée analogue au gras des...
Page 302 - ... faire la ligature de l'aorte ventrale. L'opération fut longue , extrêmement douloureuse. Dans les efforts violens que faisait l'animal, l'estomac, la rate et la plus grande partie des intestins, sortirent de la cavité abdominale ; ils étaient en partie étranglés par les bords de l'ouverture, et ce ne fut qu'avec la plus grande difficulté que je parvins • à les faire rentrer. Après de nombreuses difficultés vaincues, je parvins enfin à passer un fil de soie autour de l'artère , et...

Bibliographic information