L'école, le numérique et la société qui vient

Front Cover
Fayard/Mille et une nuits, Jan 25, 2012 - Literary Criticism - 220 pages
0 Reviews
Que reste-t-il de la querelle scolaire et du vieux clivage entre « pédagogues » et « républicains » ? Partis de convictions très divergentes, Denis Kambouchner et Philippe Meirieu font aujourd'hui, avec Bernard Stiegler, le constat que les termes dans lesquels se posa cette querelle ont perdu de leur acuité dans le contexte de la vaste mutation engendrée par les nouvelles technologies. Ces nouvelles technologies créent les conditions d'une démocratisation inespérée de l'accès au savoir ; mais en même temps, associées à un consumérisme effréné et à un marketing intrusif, elles apparaissent comme les vecteurs d'un système toujours plus perfectionné de captation des esprits. Une telle évolution met à mal les équilibres fondamentaux de l'éducation scolaire. Surtout, l'école n'est pas armée pour penser cette mutation : ni pour remédier à ses effets les plus perturbants, ni pour s'assurer la maîtrise et l'usage effectif des potentialités qui lui sont liées. Il y a urgence. Plus que jamais les esprits ont besoin d’une solide formation du jugement, de méthodes et de repères que seule l’école peut, à l’échelle d’une société, enseigner. Au fil de leur conversation, les trois interlocuteurs s’entendent pleinement sur l’importance de réaffirmer une haute ambition pour l’école.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2012)

Philippe Meirieu a été professeur de philosophie au lycée, instituteur en classe unique, professeur de lettres au collège, puis professeur d'université au département des sciences de l'éducation à Lyon-II. Il a aussi été directeur de l’Institut national de recherche pédagogique et de l’Institut universitaire de formation des maîtres de Lyon. Il a, enfin, dirigé en 1998 la consultation nationale sur les lycées. En tant que chercheur, Philippe Meirieu défend une vision rigoureuse des méthodes actives et de la pédagogie différenciée, tout en s'interrogeant sur la place de l'éthique dans la réflexion pédagogique et le rôle de l'école dans la création du lien social. Dans son parcours, Philippe Meirieu a toujours tenté d’associer la recherche fondamentale et l’engagement citoyen.

Philippe Meirieu est l'auteur de Le Choix d'éduquer, éthique et pédagogie (ESF, 1994), La Pédagogie entre le dire et le faire, ou "le courage des commencements" (ESF, 1995), Lettres à quelques amis politiques sur la République et l'état de son école (Plon, 1998), L'École et les Parents : la grande explication (Plon, 2000), La Machine-école (Gallimard, 2001), Lettre à un jeune professeur (ESF, 2004), Pour l'école (Mille et une nuits, 2004), Le Rapport Langevin-Wallon, avec Claude Allègre et François Dubet (Mille et une nuits, 2004), Nos enfants à l'école publique... (Mille et une nuits, 2005), Le Monde n'est pas un projet : Repères éducatifs pour aujourd'hui (Desclée de Brouwer, 2004), Pédagogie : le devoir de résister (ESF, 2007).

Photo : D.R.

Bibliographic information