L'église abbatiale de Saint-Denis et ses tombeaux: notice historique et archéologique

Front Cover
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 82 - Elle va descendre à ces sombres lieux, à ces demeures souterraines, pour y dormir dans la poussière avec les grands de la terre, comme parle Job, avec ces rois et ces princes anéantis, parmi lesquels à peine peut-on la placer, tant les rangs y sont pressés, tant la mort est prompte à remplir ces places.
Page 30 - ... sous ses dômes, on n'entend plus que les gouttes de pluie qui tombent par son toit découvert, la chute de quelque pierre qui se détache de ses murs en ruine, ou le son de son horloge, qui va roulant dans les tombeaux vides et les souterrains dévastés 1.
Page 91 - Enfin il a pensé que pour célébrer la journée du 10 août, qui a abattu le trône, il fallait dans le jour anniversaire détruire les mausolées fastueux qui sont à Saint-Denis. Dans la monarchie les tombeaux mêmes avaient appris à flatter les rois; l'orgueil et le faste royal ne pouvaient s'adoucir sur ce théâtre de la mort, et les...
Page 91 - L'orgueil et le faste royal ne pouvaient s'adoucir sur ce théâtre de la mort ; et les porte-sceptres qui ont fait tant de maux à la France et à l'humanité, semblent encore dans la tombe s'enorgueillir d'une grandeur évanouie. La main puissante de la république doit effacer impitoyablement ces épitaphes superbes et démolir ces mausolées qui rappelleraient des rois l'effrayant souvenir (2).
Page 30 - Les petits enfants se sont joués avec les os des puissants monarques : SaintDenis est désert ; l'oiseau l'a pris pour passage, l'herbe croît sur ses autels brisés; et au lieu du cantique de la mort, qui retentissait sous ses dômes, on n'entend plus que les gouttes de pluie qui tombent par son toit découvert, la chute de quelque pierre qui se détache de ses murs en ruine, ou le son...
Page 99 - Car, grâce aux restaurateurs, l'intérieur de l'église de Saint-Denis n'offre plus qu'un effroyable gâchis de monuments, de débris de tous les temps, de tous les genres, confondus dans un désordre sans nom ; ce n'est plus qu'un véritable musée de bric-à-brac, où fourmillent des anachronismes innombrables, signalés depuis longtemps sans avoir jamais été démentis. Il ya surtout une collection de tombeaux apocryphes digne de toute votre attention. L'architecte, ayant décidé que l'on rétablirait...
Page 89 - Toutes les statues, bas-reliefs, inscriptions et autres monuments, en bronze ou en toute autre matière, élevés dans les places publiques, temples, jardins, parcs et dépendances, maisons nationales, même dans celles qui étaient réservées à la jouissance du roi, seront enlevés à la diligence des représentants des communes, qui veilleront à leur conservation provisoire.
Page 49 - II en est de même pour la façade. Voyons d'abord l'illustration, et nous lirons les textes ensuite : « A l'extérieur, ces deux étages (du narthex), de niveaux inégaux, déterminent les différentes dispositions architecturales que l'on remarque sur la façade. Trois grandes portes monumentales en plein cintre avec voussures et ébrasements donnent accès dans la nef et les bas-côtés. Au-dessus, trois baies également en plein cintre, flanquées chacune de deux baies aveugles, éclairent le...
Page 90 - L'Assemblée nationale , considérant que les principes sacrés de la liberté et de l'égalité ne permettent point de laisser plus longtemps, sous les yeux du peuple français , les monuments élevés à l'orgueil, au préjugé et à la tyrannie...
Page 48 - partie massive qui se présente à la vue lorsqu'on arrive devant l'église, c'est celle qui a le mieux gardé, dans l'ensemble, l'impression de rudesse et de grandeur que l'on est plus généralement habitué à chercher dans les créations de l'époque romane. C'est l'œuvre élevée sous la direction de l'abbé Suger, avant 1140, mais voûtée déjà selon les principes naissants de l'art gothique. sancti Hippolyti sociorumque ejus, et ex altera sancti Nicolai, a venerabilibus viris Manasse Meldensi...

Bibliographic information