L'électricité appliquée aux arts mécaniques, à la marine, au théatre

Front Cover
Gauthier-Villars, 1871 - Electric engineering - 234 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page ii - Traités internationaux, toutes contrefaçons soit du texte, soit des gravures, ou toutes traductions faites au mépris de leurs droits. Le dépôt légal de cet Ouvrage a été fait à Paris dans le cours...
Page ii - Le dépôt légal de cet Ouvrage a été fait à Paris dans le cours du mois de Juillet i858, et toutes les formalités prescrites par les Traités sont remplies dans % les divers États avec lesquels la France a conclu des conventions littéraires.
Page 118 - Ainsi, c'est dansées parties que les moyens préservatifs, quels qu'ils soient , doivent être établis. Toutes choses égales, la foudre se porte de préférence sur les métaux. Lorsqu'une masse de métal occupera le point culminant d'une maison , on sera donc à peu près certain que la foudre, si elle tombe, ira la frapper. La foudre qui a pénétré dans une masse métallique, ne produit de dégâts qu'au moment de sa sortie et aux environs des points par lesquels cette sortie s'opère. Une...
Page 118 - Quand il ya sur le toit, sur le faîte d'un édifice plusieurs masses métalliques distinctes , complétement séparées les unes des autres, il est difficile et même impossible de dire laquelle de ces masses sera foudroyée de préférence ; car le point de départ des nuées orageuses, le sens et la vitesse de leur propagation, ne doivent pas, à beaucoup près , être sans influence. Le seul moyen de sortir d'embarras est d'unir toutes ces masses entre elles par des tringles de fer, de cuivre,...
Page 171 - ... un point fixe et dont le bord, façonné suivant une courbe particulière, presse en roulant sur un prolongement de l'armature qui représente ainsi un levier de longueur variable. On voit alors l'armature rester flottante entre...
Page 44 - Chaque rangée en compte huit présentant seize pôles régulièrement espacés. Il ya donc autant de pôles que de bobines, et, quand l'une d'elles se trouve en face d'un pôle, les quinze autres doivent se trouver dans la même position. On peut multiplier dans une même machine le nombre des disques en les montant sur un même arbre, ainsi que le nombre des rangées d'aimants en les montant sur le même bâti ; on ne dépasse pas généralement le nombre de six disques, car les machines deviendraient...
Page 123 - ... mètres; Quand il arrive, au contraire, que, dans l'intervalle qui sépare deux tiges principales, le circuit n'est dominé par aucun objet qui ait au-dessus de lui une saillie notable, on pourra sans inconvénient placer les tiges secondaires à 5o ou 6o mètres de distance l'une de l'autre.
Page 124 - C'est par ce motif qu'il serait très-prudent de ne point placer les tiges sur les bâtiments mêmes, mais bien sur des mâts qui en seraient éloignés d 2 à 3 mètres (fig.
Page 121 - ... l'air électrisé par la tige, l'action préventive est si souvent réduite à rien,. qu'il n'ya pas lieu de la regretter beaucoup. La conclusion est donc qu'en perdant sa pointe aiguë un paratonnerre ne perd en réalité qu'un très-faible avantage.
Page 94 - F F' est engagée dans l'une des dents de ce rochet ; il entraîne la dent avec lui , et le sautoir E se place devant la dent suivante pour empêcher le recul qui aurait lieu quand le levier F F' vient, en se détachant, à remettre le valet G en prise.

Bibliographic information