L'être et la relation

Front Cover
Vrin, 1981 - Philosophy - 218 pages
1 Review
Ce n'est pas seulement la mort qui mit fin en 1716 à cette ultime correspondance : c'est que le Système, ici, a trouvé sa clôture. Leibniz écrivit au P. des Bosses jusqu'aux derniers jours de sa vie, il faut croire que le sujet débattu était d'importance, Et pourtant nul n'en a jamais vraiment tenu compte. Que pouvons-nous comprendre, en effet, de cet étrange objet : une relation qui produit un être ; un lien qui donne au composé une unité substantielle, au-delà de l'unité agrégative propre aux multiplicités, que l'on dira donc substantial, parce qu'il n'est pas substance, mais non plus mode ni accident ; une connexion singulière et contingente surajoutée à l'ordinaire connexion harmonique, pour donner aux choses du monde un surcroît de réalité. Le vinculum advient dans le monde choisi, comme un don de Dieu à la contingence, au sommet d'une pyramide des relations dont la connexité est croissante : communication des substances, substantiation des corps, union de l'âme et du corps, transsubstantiation enfin, où la relation s'annule jusqu'à l'identité.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Section 1
7
Section 2
11
Section 3
15
Section 4
33
Section 5
47
Section 6
71
Section 7
81
Section 8
83
Section 13
115
Section 14
123
Section 15
135
Section 16
139
Section 17
185
Section 18
189
Section 19
193
Section 20
237

Section 9
89
Section 10
93
Section 11
103
Section 12
111
Section 21
253
Section 22
263
Section 23
265
Section 24
271

Other editions - View all

Common terms and phrases

References to this book

All Book Search results »

Bibliographic information