L'Accident

Front Cover
Fayard, Aug 27, 2008 - Fiction - 288 pages
0 Reviews

Il est question ici d'un accident dans l'acception littérale du mot : un taxi quitte la route et plonge dans un ravin, il y a deux tués, un homme et une femme, un couple d'amants à l'évidence ; quant au chauffeur survivant, il est bien incapable d'expliquer la cause de l'accident.
Il semble que cette cause ait un rapport avec ce qu'il a vu ou cru voir dans son rétroviseur. Mais il n'est pas en état de préciser ce qu'il a vu au juste, ni même de dire qui étaient les deux passagers, où ils se rendaient et pourquoi, tout, chez eux, paraissait si indéchiffrable.
Une histoire d'amour peut sembler la chose la plus banale qui soit au monde, mais peut aussi apparaître comme inextricable. Des millions d'individus ont beau en faire l'expérience chaque jour, rien ne permet d'en résoudre l'énigme. On finit par croire qu'en cela même réside son pouvoir. A l'immémoriale question "L'amour existe-t-il ou n'est-il qu'une illusion ? " fait à présent écho cette autre interrogation : "S"il existe, peut-il se raconter ?"
Dans cette oeuvre magistrale, Ismail Kadaré a tenté de raconter l'irracontable : une histoire d'amour ou l'histoire d'un meurtre, voire une tout autre histoire les recouvrant toutes deux tel un masque ? Jusqu'à la fin, la question ne cesse d'obséder le lecteur.

Ismail Kadaré, écrivain albanais traduit dans une quarantaine de pays, a publié l'essentiel de son oeuvre aux éditions Fayard. Il a reçu en 2005 le Man Booker International Prize.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2008)

Ismail Kadaré est né en 1936 à Gjirokastër, dans le sud de l’Albanie.
Il parachève à Moscou, à l'institut Gorki, pépinière d'auteurs et de critiques, des études commencées à la faculté des Lettres de Tirana.
De retour dans son pays après la rupture avec l'Union soviétique (1960), il se lance dans le journalisme et publie simultanément ses premiers poèmes. II écrit ensuite une nouvelle, qu'il remanie plusieurs fois, et qui finira par devenir son premier roman publié, Le Général de l'armée morte, celui aussi qui le fera connaître en Albanie.
Il devient alors " écrivain à temps complet ". Parallèlement, il dirige la revue littéraire Les Lettres albanaises (publiée simultanément en français).
Ayant rompu avec le régime de Tirana, Ismail Kadaré obtient l'asile politique en France en octobre 1990. Depuis quelques années, il vit entre la France et l'Albanie.

Son oeuvre, publiée aux Éditions Fayard, est composée de romans, de récits, de recueils de nouvelles, d'un recueil de poésie et d'une pièce de théâtre. Sont aussi parus les douze volumes de ses Oeuvres complètes.
Ismail Kadaré est considéré depuis quelques années comme l'un des plus grands écrivains de notre temps. Son oeuvre est traduite dans une quarantaine de pays.

Distinctions

Ismail Kadaré a été élu membre associé étranger de l'Académie des Sciences morales et politiques au siège de Karl Popper en 1996.
Il a reçu, en 1993, le prix Méditerranée-Etranger pour La Pyramide.
Il s'est vu décerner, en juin 2005, le Man Booker International Prize parmi une sélection d'écrivains mondialement célèbres, parmi lesquels Saul Bellow, Gabriel Garcia Marquez, Günter Grass, Milan Kundera, Naguib Mahfouz et Kenzaburo Oe.
Il a reçu, en 2009, le prix Prince des Asturies des Lettres pour l’ensemble de son oeuvre.

© Photo : J. Foley / OPALE / Editions Fayard

Bibliographic information