L'Alphabet sacré

Front Cover
Fayard, Nov 7, 2012 - Literary Criticism - 310 pages
0 Reviews

L’alphabet hébraïque se compose de 22 lettres. Pas uniquement un outil pour l’écriture ou le langage, elles sont, selon la cabale et le Talmud, à l’origine de la création du monde. Chaque lettre correspond à une valeur numérique, ce qui a permis aux maîtres de la Torah de développer une dimension cabalistique de l’interprétation de la Torah, la « Guématria ».
En 22 chapitres qui constituent autant de récits merveilleux que de prétextes à confronter des interprétations religieuses ou morales, Josy Eisenberg et Adin Steinsaltz font comprendre à tout lecteur - croyant ou pas - le sens profond de la valeur intemporelle des textes bibliques.

Mem
La lettre MEM, , renvoie à diverses spéculations cabalistiques sur le rôle de l’eau. « Maïm » - eau. Mais c’est aussi la lettre de la féminité, de la gestation et la vie intérieure.
Tav
C’est la dernière lettre de l’alphabet hébraïque, elle est l’accomplissement dans la vérité. C’est la lettre final du mot « Emet » - vérité - et du mot « Met » - mort.
Tsadé
La lettre TSADÉ a pour signification le Juste, personnage charismatique qui joue un grand rôle dans la relation de l’homme à Dieu.
Zayïn
La septième lettre de l’alphabet hébraïque s’appelle ZAYIN. Elle correspond au Z français. Elle a de multiples significations et ouvre notamment à une septième dimension, au-delà des six dimensions de l’espace.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Bibliographic information