L'Amérique totalitaire: les États-Unis et la maîtrise du monde

Front Cover
Favre, 1997 - History - 303 pages
0 Reviews
Ce livre capital est un cri d'alarme. Il souhaite susciter une prise de conscience radicale et dénoncer l'autoritarisme américain qui pèse sur notre continent et le monde entier. Les Etats-Unis exercent depuis toujours une fascination aux yeux des Européens, que justifient à la fois les vertus intrinsèques du peuple américain et le soutien, indéniable bien qu'intéressé, apporté à l'Europe au cours des deux guerres mondiales. Cette fascination, hélas, est aujourd'hui lourde de périls. Dans les relations internationales, les vertus américaines, pour indiscutables qu'elles soient, tendent de plus en plus ouvertement à se traduire par une brutalité et une arrogance qui ne cessent d'étonner les observateurs non avertis. Elles vont de pair avec une volonté manifeste d'atteindre une position de monopole dans tous les domaines : économique, militaire, diplomatique, culturel, politique et technique, et d'imposer à tous, peuples et gouvernements, leur vision du monde. Une telle attitude a pour conséquence d'étouffer chez les autres les initiatives, velléités et aspirations les plus légitimes. L'enjeu n'en est autre que la pérennité des cultures du monde, dont la diversité confère à l'humanité toute sa richesse. Depuis la chute du mur de Berlin en 1989 et l'effondrement de l'ancien empire soviétique, les Etats-Unis demeurent l'unique superpuissance. Forts de la mission dont ils se croient investis par la Providence, ses dirigeants n'ont toujours visé qu'un seul but : dominer le monde. Ils sont aujourd'hui bien près d'y parvenir. Il est donc temps, s'ils ne veulent pas mourir, que les peuples se réveillent pour déjouer le projet totalitaire américain.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Préface de Pierre Salinger
5
Le peuple de Dieu
19
La nation duale
32
Copyright

25 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information