L'Amante

Front Cover
Fayard, May 31, 2006 - Fiction - 216 pages
0 Reviews
Paris 1969. Marc Elern a dix-huit ans. Il vient de perdre sa mère. C'est dans un état second qu'il passe le bac, partagé entre la douleur et la passion qu'il éprouve pour Alba, jeune infirmière qu'il épie dans l'immeuble vis-à-vis du sien, fenêtre dans la nuit. Pour elle, il veut quitter l'appartement familial où il vivait avec son père et sa petite soeur Cathy, dix-sept ans, aveugle de naissance. Pardonne-moi, j'ai rencontré l'amour...

Mais, éjecté du jardin vital de l'enfance, Marc est perdu. Le deuil va faire de ce jeune homme inachevé un amoureux chronique, hanté par le corps des femmes qui portent la vie, l'amour et la mort, et dont la maladie, parfois, tue la beauté. Après Alba il s'éprend d'Aline, trente-huit ans, divorcée, une jolie maman. Seule la mort doit les séparer. Ils veulent fonder une famille à eux, mais Aline ne tombe pas enceinte, et, détaché d'elle physiquement, Marc finira par la quitter.

Il erre ainsi d'une femme à l'autre, d'un âge au suivant, enfant toujours en quête du paradis premier, sa mère disparue sans un mot d'adieu. Toujours en quête du grand amour...

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2006)


Yann Queffélec est écrivain. Il entame sa carrière en publiant, à trente-deux ans ans, une biographie de Béla Bartók. En 1985, il reçoit le prix Goncourt pour son roman Les Noces barbares (Gallimard).

Yann Queffélec est notamment l'auteur de La Femme sous l'horizon (Julliard, 1988), Le Maître des chimères (Julliard, 1990), Disparue dans la nuit (Grasset, 1994), Et la force d'aimer (Grasset, 1996), Happy birthday Sarah (Grasset, 1998), Osmose (Laffont, 2000), Boris après l'amour (Fayard, 2002), Moi et toi (Fayard, 2004), La Dégustation (Fayard, 2005), Les Affamés (Fayard, 2004), L'Amante (Fayard, 2006), Mineure (Blanche, 2006), L'Amour est fou (Fayard, 2006) et Le Plus heureux des hommes (Fayard, 2007) et La Puissance des corps (Fayard, 2009).

© photo: Louis Monier

Bibliographic information